Maladie de la rage

Morguefile

Parmi les nombreuses maladies transmissibles aux humains, la rage est l'une des plus graves. Elle peut en effet être mortelle dès l'apparition des symptômes.

C'est le chien qui est le principal vecteur de cette maladie. On vous en dit plus.

Qu'est-ce que la rage ?

Description de la maladie

Selon l'Organisation mondiale de la santé, la rage tue chaque année plus de 55 000 personnes à travers le monde, surtout en Afrique et en Asie. Elle touche plus de 150 pays dans le monde.

Voici ses caractéristiques :

  • c'est une zoonose, c'est-à-dire une infection transmise de l'animal à l'homme ;
  • la maladie est contagieuse et causée par un virus appartenant à la famille des Rhabdoviridae ;
  • la transmission se fait par contact avec la salive de l'animal infecté, au cours d'une morsure ou d'une griffure ;
  • le virus de la rage s'attaque au système nerveux des mammifères, affectant d'abord les nerfs puis le cerveau et la moelle épinière.

Bon à savoir : la période d'incubation (temps entre l'introduction du virus dans le corps et le début de l'apparition des symptômes) varie en fonction des espèces, allant de quelques semaines à quelques mois.

Animaux vecteurs de la rage

Le chien est le principal vecteur mais aussi le principal hôte du virus rabique (virus de la rage). Notons tout de même que de nombreux animaux peuvent aussi être des vecteurs :

  • le chat ;
  • le renard ;
  • le loup ;
  • le blaireau ;
  • la chauve-souris ;
  • le raton-laveur.

Bon à savoir : les oiseaux, les reptiles et les amphibiens ne peuvent pas attraper la rage. Un animal infecté a un comportement agressif et est souvent tenté de mordre.

Symptômes de la rage

De nombreux signes, plus ou moins dérangeants, sont associés au virus de la rage :

  • une douleur dans la zone de la blessure ;
  • de la fièvre, des maux de tête ;
  • des nausées et vomissements ;
  • des démangeaisons, brûlures ou encore fourmillements au niveau de la zone de blessure ;
  • un trouble de la coordination des mouvements ;
  • une hypersalivation ;
  • des convulsions au niveau des muscles faciaux ;
  • un sentiment d'angoisse et de confusion ;
  • une hyperactivité ;
  • des hallucinations, ou même des délires.

À noter : un homme infecté peut, en fin d'évolution de la maladie, avoir une peur intense en voyant du liquide (hydrophobie).

Que faire si on est infecté par la rage ?

Pour éviter que la maladie devienne mortelle, il est important de réagir le plus vite possible. Il s'agit de bloquer la maladie et d'éliminer le virus :

  • un animal présentant les symptômes de la rage doit faire l'objet d'une surveillance vétérinaire ;
  • un homme mordu ou griffé par un animal infecté (ou suspecté de l'être) doit impérativement nettoyer la plaie avec de l'eau et du savon, pendant au moins 15 minutes, et se rendre dans un centre de santé afin d'y recevoir un vaccin anti-rabique.

Le vaccin est efficace quand il est administré à temps :

  • c'est-à-dire entre la contamination et l'apparition des premiers signes ;
  • une fois les premiers symptômes apparus, le vaccin n'est plus efficace pour bloquer le virus.

À noter : le vaccin anti-rabique peut aussi être injecté en mode préventif. C'est par exemple recommandé pour les voyageurs allant dans des pays où le virus est présent, ou pour des personnes manipulant le virus en laboratoire.

Bon à savoir : les soins funéraires de conservation du corps sont interdits pour les personnes décédées des suites de la rage.

Pour aller plus loin :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides