Chien hybride

Écrit par les experts Ooreka

123RF / arnoaltix

Si le terme hybride est critiqué, c'est pourtant ainsi que sont définis les chiens « hybridés » avec un loup, captif. On parle également de « chien-loup ».

Deux races uniquement sont reconnues sous la dénomination « chien-loup » : le Saarloos et le chien-loup Tchèque. Tous les autres chien croisés avec des loups sont des hybrides de loups ou des « bâtards ». Découvrons-en davantage à ce sujet.

Chien : influence de l'hybridation

Même si le croisement se fait avec un loup captif, il reste un animal sauvage, au mieux apprivoisé, mais pas un animal domestique.

Il va donc avoir pour effet de faire reculer les caractéristiques juvéniles (néoténie) qui font que le chien est un chien (limitation biologique et anatomique des facultés prédatrices ou sauvages).

On pourrait penser que cela va permettre au loup d'être moins sauvage, plus facilement contrôlable par l'homme. Hélas, c'est en fait le contraire qui va se produire, redonnant au chien des caractéristiques plus sauvages, plus incontrôlables. Et plus il y aura d'hybridation, plus le phénomène sera amplifié.

À noter : le loup fascine l'homme depuis toujours. Tout autant par la crainte qu'il inspire que par sa symbolique de puissance. Dès lors, avoir un chien qui ressemble à s'y méprendre à un loup est de nature à donner de soi une image de puissance, de « domination ».

Chien hybride : amélioration génétique ?

C'est un des arguments avancés par certains, considérant que le chien a été tellement manipulé au niveau « génétique » et donc croisé, qu'il faut lui redonner du « sang neuf », lui faire retrouver un peu de ses origines.

Mais le chien ne descend pas du loup et n'en est pas plus une sous-espèce. Il peut aussi se reproduire avec le chacal ou le coyote par exemple, une caractéristique des canidés (interfécondité). Sans compter que sa domestication et les modifications majeures qu'elle a entraînées (biologiques, anatomiques et comportementales) l'en ont éloigné encore plus.

Si l'on voulait vraiment améliorer le patrimoine génétique du chien, il suffirait qu'on les laisse se reproduire entre eux à leur guise. Instinctivement, la chienne saurait quel est le meilleur reproducteur.

Utilité du chien hybride

C'est bien la question qu'il faut se poser !

En voyant que certains chiens sont catégorisés dangereux sans même avoir été croisés avec un loup, qu'aucune race n'a le monopole de la gentillesse ou de la morsure, que le rapport dominant/dominé reste très présent au niveau des relations homme/chien (coercition, soumission, etc.), qu'il a fallu près de 15 000 ans pour que le chien soit ce qu'il est, il est utile de se poser des questions quant à la production de races ou sujets dont les caractéristiques biologiques vont tendre à rendre encore plus difficile le contrôle.

Pour approfondir :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides