Castration du chien

Castration du chien

La castration du chien est une opération assez courante, et parfois recommandée par le vétérinaire.

On la pratique en général chez un chien mâle qui n'est pas destiné à la reproduction, ou encore chez un chien qui souffre de problèmes testiculaires.

Comme toute opération chirurgicale chez le chien, il est important pour un maître de bien se renseigner sur le déroulement de la stérilisation d'un chien mâle, et sur les conséquences d'une telle opération.

Pourquoi faire castrer son chien ?

De nombreux vétérinaires conseillent de castrer systématiquement un chien mâle lorsque celui-ci n'est pas reproducteur. On considère que la castration, si elle a lieu avant la puberté, peut avoir un impact positif sur la santé du chien et évite un certain nombre de troubles du comportement.

Avantages de la castration pour un chien

La castration est souvent recommandée car on considère qu'elle évite un certain nombre de troubles chez le chien mâle :

  • Elle évite la fugue du chien lors des chaleurs des femelles.
  • Elle limite les risques d'agressivité du chien.
  • Elle limite les risques de tumeurs des glandes anales.
  • Elle supprime le risque de tumeurs testiculaires, fréquent chez les chiens non opérés.
  • Elle limite les risques de maladies de la prostate.
  • Elle évite toute reproduction non désirée du chien.

Les éleveurs canins ont pour règle de stériliser tout chien de race qui souffre d'un défaut héréditaire, de manière à préserver l'espèce.

Bon à savoir : la castration est particulièrement recommandée chez un chien qui souffre d'ectopie testiculaire, c'est-à-dire lorsque l'un des testicules est dans une position anormale. En effet, ce type de trouble multiplie le risque de tumeur testiculaire à l'âge adulte.

À quel âge castrer un chien ?

Il est recommandé de castrer un chien mâle avant qu'il atteigne la puberté. L'âge de castration recommandé pour le chien dépend ainsi de sa race :

  • Pour les grandes races de chiens : la puberté survient entre 8 et 10 mois.
  • Pour les petites races de chiens : elle survient entre 6 et 8 mois.

L'idéal est de demander conseil à votre vétérinaire lors de la première visite de santé du chien, pour savoir quand et comment le faire stériliser.

Il est toujours possible de castrer un chien plus âgé, mais il faut alors s'appuyer sur des éléments cliniques pour justifier cette décision. On peut ainsi castrer un chien adulte parce qu'il développe une maladie hormonale.

Comment se déroule la castration du chien ?

Avant toute opération du chien, il est bon de se renseigner sur le déroulement et les conditions de l'opération.

Voici les différentes étapes de la castration chirurgicale d'un chien :

  • Le chien est remis en clinique le matin, après avoir jeûné depuis la veille au soir. Il a le droit de boire de l'eau jusqu'à son arrivée en clinique.
  • Un examen est mené, de même que des prises de sang dans certains cas, pour vérifier que le chien est en état de se faire opérer.
  • Le chien est anesthésié avant l'opération, et mis sous perfusion.
  • L'intervention a lieu. Elle consiste à retirer chirurgicalement les testicules, puis à suturer la plaie.
  • Le chien reçoit des anti-inflammatoires et est placé en observation.
  • Le maître peut venir chercher son chien le soir même, ou le jour suivant si l'état du chien l'exige.

Après une castration, le chien doit recevoir des antibiotiques pendant plusieurs jours. Il porte une collerette pendant une semaine, pour ne pas être en mesure de lécher ou de mordre ses plaies (ce qui entraînerait un risque d'infection ou d'ouverture de la plaie).

Risques et inconvénients de la castration du chien

Toute opération chirurgicale entraîne un risque pour l'animal. Par ailleurs, la castration peut changer le comportement du chien (ce qui est parfois l'effet désiré), et il convient alors de bien le surveiller.

Risques chirurgicaux dus à la castration

Toute anesthésie du chien est potentiellement dangereuse. En revanche, les risques restent très limités. L'examen préliminaire du chien permet de vérifier qu'il est en état de supporter une anesthésie.

Les risques sont plus élevés chez les chiens âgés, ce pour quoi le vétérinaire prend le temps d'effectuer une prise de sang et un examen en détail avant toute opération sous anesthésie.

Conséquences de la castration d'un chien mâle

Outre les avantages évoqués précédemment, castrer un chien peut entraîner certains inconvénients.

L'inconvénient majeur est qu'un chien castré a davantage tendance à prendre de l'embonpoint. Il convient alors d'opter pour des croquettes pour chien stérilisé, et de surveiller la courbe de poids de l'animal.

Contrairement aux idées reçues, la castration ne dérange en rien la croissance du chien.

Castration obligatoire du chien

Il est à noter que la castration du chien est parfois obligatoire.

Depuis la loi du 6 janvier 1999, il est obligatoire de stériliser tout chien de première catégorie.

Cette obligation ne porte que sur ces chiens dits dangereux.

Faut-il castrer un chien après des troubles du comportement ?

On mentionne parfois la castration d'un chien adulte comme une manière efficace de limiter les troubles du comportement (agressivité, fugue, etc.).

Si la castration du chien peut parfois être une solution, elle n'est pas suffisante en elle-même. En cas de troubles du comportement, il est vivement conseillé de consulter en premier lieu un comportementaliste canin.

Et pour cause, le comportement agressif du chien n'est pas toujours dû à des éléments cliniques. Il s'agit souvent de problèmes de sociabilisation. Dès lors, la castration ne peut pas être considérée comme une solution miracle.

Bon à savoir : un trouble du comportement lié à une hyperactivité du chien, à une anxiété ou encore à une phobie ne peut pas être réglé grâce à la castration.

Quel prix pour la castration d'un chien ?

La castration du chien est une opération vétérinaire qui peut être coûteuse. Selon la clinique et le chien, le prix d'une castration du chien se situe entre 150 et 200 € en moyenne.

Il arrive que les tarifs soient légèrement plus élevés dans certaines cliniques, ou si votre chien a besoin de traitements spécifiques.

Il peut être utile de profiter de cette opération pour mener d'autres interventions exigeant une anesthésie, comme l'implantation d'une puce électronique. De cette manière, vous évitez une nouvelle anesthésie inutile pour le chien.

Pour aller plus loin :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides