Kératite chez le chien

Écrit par les experts Ooreka

123RF / Eduardo Gonzales Diaz

Sens majeur chez l'homme, la vue est un sens moins important chez le chien, qui utilise mieux son odorat et son ouïe que nous. Néanmoins, l'œil du chien a une structure anatomique proche de la nôtre : une structure complexe pour permettre de voir ! La cornée est l'une de ces structures. On parle de kératite lorsque la cornée est atteinte par une maladie.

Kératite chien : une cornée normale est lisse et transparente !

La cornée est le premier élément que la lumière traverse en entrant dans l'œil. Pour laisser passer la lumière, elle doit rester lisse et transparente ; et puisqu'elle doit rester transparente, il n'y a normalement pas de vaisseaux sanguins à sa surface. Ce sont les larmes produites par les glandes lacrymales qui la nourrissent.

La cornée a la particularité de pouvoir réfléchir la lumière, à la manière d'un miroir : c'est pour cela que l'on distingue parfois l'image du photographe dans l'œil de celui qui se fait tirer le portrait !

Les symptômes de la kératite chez le chien

Le terme kératite est un terme générique, qui désigne une inflammation de la cornée. Quand la kératite s'accompagne d'une inflammation de la conjonctive (la membrane qui recouvre le blanc de l'œil et la face interne des paupières), on parle de kérato-conjonctivite.

Les symptômes que vous pouvez reconnaître sont les suivants :

  • au départ l'œil apparaît bleu voire mat ;
  • lorsque la kératite s'aggrave, l'œil devient opaque, blanc ou avec des taches marron ;
  • l'œil peut couler, on parle d'épiphora ;
  • des petits vaisseaux deviennent visibles, c'est la néo-vascularisation.

Les causes de kératites les plus fréquentes chez le chien

La kérato-conjonctivite sèche (KCS) : un déficit en larmes

La KCS est la plus fréquente des kératites du chien. Elle est provoquée par une sécrétion de larmes insuffisantes. Les larmes sont produites par une glande lacrymale principale (située au-dessus de la paupière supérieure) et une glande accessoire, appelée glande de Harder, située dans la troisième paupière (membrane présente chez les chiens et les chats, mais absente chez l'homme).

Bon à savoir : Cette membrane est présente chez les chiens et les chats, mais absente chez l'homme.

Lorsque la sécrétion des larmes fait défaut, la cornée s'abîme. Dans les cas les plus sévères, la cornée peut même se creuser : on parle alors d'ulcère cornéen.

Fréquente chez les chiens, cette maladie est le plus souvent liée au vieillissement. Parfois, elle est congénitale et apparaît donc dès la naissance. Enfin, la KCS peut accompagner la prise de certains médicaments.

Son diagnostic est aisé : on place une petite bandelette en papier dans l'œil et on mesure la quantité de larmes produites dans chaque œil, en millimètre par minute. Ce test s'appelle le test de Schirmer. Lorsque tout va bien, le chien produit entre 15 et 20 mm de larmes/min.

Le traitement de cette affection comprend un substitut lacrymal (à appliquer deux fois par jour) et une pommade à base de cyclosporine. Cette molécule est chère et donc le traitement est coûteux.

Brûlures de la cornée

Parmi les autres causes possibles, on rencontre parfois des chiens dont la cornée a été brûlée par une exposition trop intense au soleil, ou par des produits chimiques.

Si votre animal a reçu des projections d'une substance irritante, il faut rincer abondamment l'œil avec du sérum physiologique et consulter votre vétérinaire au plus vite.

Diagnostic et traitement de la kératite

Le vétérinaire peut effectuer plusieurs tests différents pour chercher la cause de la maladie. Il pourra proposer :

  • un test à la fluorescéine qui colore les ulcères de cornée en vert ;
  • un test de Schirmer dont nous avons parlé plus haut ;
  • de regarder l'œil à l'aide d'un ophtalmoscope.

À noter : Dans certains cas, le vétérinaire traitant « généraliste » n'a pas tous les outils diagnostiques pour identifier précisément la maladie. Il réfère alors le chien vers un vétérinaire spécialiste en ophtamologie.

Le traitement dépend bien sûr de la cause identifiée. Dans tous les cas, des collyres ou des pommades sont à appliquer plusieurs fois par jour. Votre vétérinaire pourra vous montrer comment faire pendant la consultation. N'hésitez pas à le lui demander.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides