Cocker anglais

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf
Cocker anglais - 1
Crédit : Arioko.com Voir le diapo

Très bon chien de chasse et affectueux chien de compagnie, le cocker anglais est un compagnon attachant.

Cocker anglais en résumé

Autres noms : Cocker, English cocker spaniel, Cocker anglais, Épagneul cocker anglais

Aptitudes : Chien de compagnie, Chasse (leveurs/rapporteurs)

Les

  • Enjoué
  • Intelligent
  • Fidèle

Les

  • Têtu
  • Ne supporte pas la solitude
  • Un peu pot de colle

Physique

  • Pelage

  • Poil

    Mi-long

  • Toilettage

    Hebdo

  • Taille au garot

    39-41 cm

    38-39 cm

  • Poids

    13-14,5 kg

  • Robustesse

  • Longévité

    14-16 ans

  • Résistance

    Froid

    Chaleur

  • Chien pour faire du sport

Caractère

  • Besoin d'exercice

  • Facilité à éduquer

  • Compatibilité

    Vie en appartement

    Enfants

    Personnes âgées

    Chiens

    Chats

Autres races avec les mêmes caractéristiques

Trouvez la race de chien qui vous convient Choisir son chien

Caractère du cocker anglais

Caractère du Cocker anglais Arioko.com

Longtemps, le cocker a pâti d’une réputation d’agressivité. Celle-ci est la conséquence de sa popularité dans les années 1970 : très à la mode, le cocker a été produit en masse par des éleveurs peu scrupuleux, pratiquant l’élevage consanguin. L’agressivité en a été la conséquence, très difficile à éradiquer. Grâce aux efforts et à la politique de sélection du club, cette tare a aujourd’hui complètement disparu, laissant la place à des sujets équilibrés et affectueux.

Très proche de ses maîtres, le cocker est un grand sensible, parfois susceptible. Le plus heureux des cockers est celui qui vit avec son maître : compagnon fidèle, il part à sa recherche s’il s’en croit éloigné. Grâce à sa petite taille, il peut le suivre partout. Merveilleux compagnon de balade, il fait preuve de dynamisme et d’entrain dès qu’il s’agit de sortir.

Parfait compagnon pour la famille, le cocker est à la fois gai et enjoué, tendre et affectueux. Espiègle, il adore jouer et faire le fou avec les enfants, se lançant dans des parties sans fin à chaque occasion.

Éducation

Particulièrement intelligent, le cocker anglais apprend vite et sait se mettre au diapason de votre humeur. Son éducation serait donc aisée s’il ne profitait pas de vos faiblesses. Quand ce cabochard ne veut pas obéir, il emploie les grands moyens : son regard implorant. Vous devez y résister et lui imposer votre volonté. Un point à ne pas négliger est l’accueil des étrangers. En effet, toujours exubérant, le cocker a tendance à sauter à pattes jointes sur les invités.

Ne laissez rien passer, car un cocker mal élevé devient vite capricieux, pour finir en vrai petit tyran domestique ! Le dressage se fait par la méthode douce, afin de lui donner confiance et lui ôter tout stress supplémentaire. Néanmoins, il faut rester ferme lorsque vous lui donnez les ordres. Vous devez vous imposer pour qu’il ne prenne pas le dessus sur vous. Les récompenses lui font toujours plaisir, mais à bon escient. Le jeu peut aussi être une technique bien appréciée. Bénéfique, il vous rendra la monnaie de votre pièce en s’exécutant sans souci.

Mode de vie du cocker

Mode de vie du Cocker anglais Arioko.com

Sélectionné pendant des siècles pour la chasse au petit gibier, le cocker est un chien d'extérieur dans l'âme. Chasseur émérite, il a su également s'adapter à nos nouveaux modes de vie et est devenu un citadin accompli. Supportant bien la vie citadine, il reste posé et fait ses trois promenades quotidiennes sans surexcitation. Mais l'appel de la nature le taraude encore, et il ne peut s'adapter à la vie en ville qu'à la condition de pouvoir faire de grandes balades le week-end pour se dépenser.

Pour les sportifs qui souhaitent pratiquer une activité avec leur chien, l'agility est un sport canin tout indiqué. Le cocker y est un concurrent vif et agile, toujours désireux de plaire à son maître. Ce n'est peut-être pas le plus rapide, mais quel plaisir de le voir foncer sur les obstacles !

Hygiène et santé

Toilettage

Pour son bonheur, le cocker anglais doit être régulièrement toiletté, afin que ses longs poils ne s'emmêlent pas. Grâce à son poil soyeux, son entretien est facile : un bon coup de peigne une fois par semaine suffit. Un petit coup de ciseaux une fois par mois permet de dégager le tour de l'orifice des oreilles, opération indispensable. En effet, les poils retiennent les saletés qui s'accumulent dans le conduit auditif, risquant, s'ils ne sont pas régulièrement coupés, de provoquer à la longue des inflammations ou des infections, voire des otites.

Conseil : profitez de cette opération pour arrondir le poil des pieds et couper les poils du bout de la queue et vous aurez ainsi un chien toujours propre et gracieux.

Soins

Les longues oreilles tombantes du cocker sont son point faible. Il faut les inspecter régulièrement à la recherche de parasites ou de petits végétaux. Un nettoyage hebdomadaire avec une compresse imbibée de sérum physiologique ou d'un produit conseillé par le vétérinaire est indispensable.

Ses yeux en forme de poche nécessitent également un entretien régulier, car ils laissent entrer facilement les poussières, ce qui peut causer des conjonctivites.

À noter : une odeur nauséabonde émanant de ses oreilles vous indiquera une infection qu'il faudra soigner très rapidement.

Santé

Il arrive que certains sujets soient atteints de surdité congénitale.

Alimentation

Selon son âge, son activité physique ou ses besoins spécifiques, l'alimentation du chien peut varier.

Attention : le cocker a tendance à l'embonpoint, surveiller son alimentation en évitant les friandises.

Origines du cocker

Origines de la race Cocker anglais Arioko.com

L’histoire de la famille de chiens (les spaniels) à laquelle appartient le cocker est difficile à reconstituer. En effet, ces races sont le produit de nombreux croisements opérés depuis l’Antiquité pour améliorer leurs aptitudes. Le chien d’oysel, race aujourd’hui disparue et sans doute originaire d’Espagne, est l’un des ancêtres du cocker.

Utilisés depuis le Moyen Âge, les spaniels ont été sélectionnés en Grande-Bretagne pour lever le gibier à plumes (en anglais, cock est un oiseau mâle) en fonçant sur lui pour le faire s’envoler, afin que le chasseur puisse le tirer. Jusqu’au XIXe siècle, aucune distinction n’était faite entre les différentes variétés de spaniels, qui étaient nombreuses. Le terme de « cocker spaniel » apparaît dans les années 1850. La race est reconnue en 1892 par le Kennel Club britannique. Le standard est fixé en 1901. Le Spaniel Club français est créé en 1898.

Description physique

Truffe et museau

La truffe du cocker est noire et large, les narines bien ouvertes.

Yeux

Ses yeux sont marron, de noisette à brun foncé. Ils expriment l’intelligence et la douceur, tout en ayant un air bien éveillé.

Oreilles

Les oreilles du cocker sont en forme de lobe, attachées bas, au niveau des yeux. Si on les étire, elles atteignent le bout de la truffe. Elles portent de belles franges de poils soyeux.

Poil

Le poil, de texture soyeuse, peut être de toutes les couleurs, unies ou mélangées. Son pelage peut être de plusieurs couleurs : noir/blanc, fauve doré, roux ou noir.

Queue

La queue du cocker est attachée légèrement plus bas que la ligne du dos, elle frétille fréquemment en action. Elle est portée horizontalement et jamais relevée.

Ces pros peuvent vous aider


Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides