Griffon nivernais

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf
Griffon nivernais - 1
Crédit : Arioko.com Voir le diapo

Derrière son petit air triste, le griffon nivernais cache un caractère équilibré, il est surtout connu pour ses qualités de chasse.

Griffon nivernais en résumé

Autres noms : Griffon nivernais

Aptitudes : Chien de compagnie, Chasse (courant/recherche ou déterrage)

Les

  • Courageux
  • Obéissant
  • Équilibré

Les

  • A besoin de se dépenser
  • Parfois têtu
  • Habitué à une vie en meute

Physique

  • Pelage

  • Poil

    Long

  • Toilettage

    Mensuel

  • Taille au garot

    55-62 cm

    53-60 cm

  • Poids

    22-25 kg

  • Robustesse

  • Longévité

    12 ans

  • Résistance

    Froid

    Chaleur

  • Chien pour faire du sport

Caractère

  • Besoin d'exercice

  • Facilité à éduquer

  • Compatibilité

    Vie en appartement

    Enfants

    Personnes âgées

    Chiens

    Chats

Autres races avec les mêmes caractéristiques

Trouvez la race de chien qui vous convient Choisir son chien

Caractère du griffon nivernais

Caractère du Griffon nivernais Arioko.com

Le griffon nivernais est d'abord utilisé comme chien de chasse où il développe toutes ses qualités en petite meute. Pris par sa passion de la chasse, il en oublie parfois un peu son maître et peut se révéler un peu têtu et indépendant. C'est un solide travailleur, certes, mais ayant aussi besoin de tendresse. Le griffon nivernais n'est jamais aussi bon sur le terrain que s'il travaille en totale complicité avec son propriétaire.

Doté d'un caractère équilibré, le griffon nivernais est un chien de compagnie calme et obéissant, de bonne composition avec les enfants. Enfin, comme tous les chiens courants, il déteste la solitude et doit vivre entouré. Il entretient de très bons rapports avec ses congénères canins et respecte sagement la hiérarchie.

Éducation

Le griffon nivernais est un chien au tempérament dominant et indiscipliné que son maître devra savoir faire obéir dès son plus jeune âge avec douceur mais fermeté. Une éducation adéquate lui permettra d'acquérir les commandements à sa pleine intégration dans la famille. À l'origine chien vivant en meute, le griffon nivernais a un sens prononcé de la hiérarchie. Le maître doit savoir s'imposer et s'affirmer comme chef de meute afin de bien lui apprendre où se trouve sa place dans la hiérarchie familiale.

Mode de vie du griffon nivernais

Mode de vie du Griffon nivernais Arioko.com

C'est à la chasse que le griffon nivernais est avant tout connu. Chien courant de chasse à tir, il est très utilisé dans la quête du sanglier. Une quête où son esprit d'initiative et son courage sont très appréciés, sans oublier son nez très fin. C’est un chien parfaitement à l’aise sur tous les types de terrains. Il ne craint ni l’eau, ni les fourrés touffus.

Il peut vivre presque partout et avec tous les types de propriétaires. Mais, comme tous les chiens de chasse, le griffon nivernais a besoin de faire beaucoup d'exercice, la vie citadine n'est donc pas adaptée à son rythme.

Hygiène et santé

Toilettage

La robe du griffon nivernais nécessite un bon brossage régulier afin de la maintenir propre et en bonne santé.

Soins

Les oreilles tombantes de ce chien plutôt hirsute doivent être surveillées et nettoyées régulièrement, surtout au retour d'un épisode de chasse.

Santé

Le griffon nivernais est un chien rustique, peu sujet à des maladies particulières. Bien que résistant, le chien craint parfois la chaleur mais pas le froid.

Alimentation

L'alimentation du chien va dépendre aussi bien de son poids que de son mode de vie.

Origines du griffon nivernais

Ce chien de chasse eut son heure glorieuse jusqu'à ce que François Ier lui préférât les chiens blancs. Ses origines plongent dans l'Histoire de France, ses ancêtres sont issus de croisement entre des chiens ségusiens, utilisés par les Gaulois, et des chiens gris, ramenés des Croisades en Orient par Saint Louis au milieu du XIIIe siècle. Pendant les deux siècles qui suivirent, les grands du royaume les utilisèrent comme chiens de chasse au loup et au sanglier. François Ier la délaissant, la race aurait pu disparaître si quelques gentilshommes du Nivernais n'en avaient pas conservé quelques individus jusqu'à la Révolution française.

À la fin du XIXe siècle, on reconstitua son effectif à partir de quelques spécimens maintenus dans la région, croisés avec des vendéens, des foxhounds et ensuite des otterhounds. C'est en 1925 que le club de la race fut créé, présidé par le vicomte d'Anchald. La Seconde Guerre mondiale porta un autre coup à ses effectifs mais le club revint sur le devant de la scène cynologique en 1969.

Description physique

Truffe et museau

La truffe du griffon nivernais est noire et très apparente. Son museau aussi long que son crâne se couvre d'une jolie petite barbe sous le menton.

Yeux

Les yeux surmontés de vrais sourcils sont foncés mais parfois légèrement colorés.

Oreilles

Les oreilles poilues de ce chien tombent souples et assez fines jusqu'à la naissance de sa truffe.

Poil

Le poil de ce chien de chasse est une vraie broussaille. Long et hirsute, il est rêche au toucher. Le griffon arbore une barbichette au menton. Sa robe est toujours charbonnée, généralement sable charbonné ou fauve charbonné. L'extrémité de son poil est toujours plus foncée que sa base. Très souvent, ses sourcils, ses joues, son poitrail, le bout de ses membres et le dessous de sa queue s'ornent de marques fauve.

Queue

Le griffon nivernais ne possède pas une queue très longue. Il la porte attachée un peu haut, et un peu en dessous de l'horizontale au repos. Lorsqu'il est actif, ce chien la pointe vers le haut, en sabre. Son extrémité quelquefois se replie alors sur le dos.

Ces pros peuvent vous aider


Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides