Schillerstövare

Écrit par les experts Ooreka
Schiller Stovare - 1
Crédit : Arioko.com Voir le diapo

Race peu répandue et originaire de Suède, le chien courant de Schiller ou schillerstövare est un chien de chasse hors pair mais aussi un agréable compagnon de vie très apprécié.

Schillerstövare en résumé

Autres noms : Schillerstövare, Chien courant de Schiller, Chien de Schiller

Aptitudes : Chien de compagnie, Chasse (courant/recherche ou déterrage)

Les

  • Attentif
  • Dévoué à son maître
  • Rarement malade

Les

  • Aboyeur
  • Doit se dépenser
  • Indépendant

Physique

  • Pelage

  • Poil

    Court

  • Toilettage

    Hebdo

  • Taille au garot

    53-61 cm

    49-57 cm

  • Poids

    18-25 kg

  • Robustesse

  • Longévité

    13 ans

  • Résistance

    Froid

    Chaleur

  • Chien pour faire du sport

Caractère

  • Besoin d'exercice

  • Facilité à éduquer

  • Compatibilité

    Vie en appartement

    Enfants

    Personnes âgées

    Chiens

    Chats

Autres races avec les mêmes caractéristiques

Trouvez la race de chien qui vous convient Choisir son chien

Caractère du schillerstövare

Caractère du Schillerstövare Arioko.com

Le schillerstövare est un chien actif qui aime se dépenser. Il serait apparemment le chien le plus rapide de Suède !

Dans son pays d'origine, on l'utilise pour la chasse au renard ou au lièvre. Il est endurant et se montre particulièrement acharné. C'est un chien courant qui chasse seul et non en meute, tout en donnant de la voix pour avertir son maître. La chasse est sa véritable vocation et il doit pouvoir bénéficier régulièrement d’épisodes entièrement consacrés à son sport préféré.

À la maison, il se révèle plus calme. C'est un agréable compagnon de vie attentif et dévoué à son maître, joueur et affectueux.

Éducation

Chien très actif et d'un tempérament bien affirmé, le schillerstövare nécessite une éducation adéquate. Le maître doit absolument s'imposer à son chien, il devra faire preuve de patience et rester ferme.

L'indépendance naturelle du chien courant de Schiller doit pouvoir bénéficier d'une socialisation précoce, on le mettra en contact avec tout type de personnes et d'animaux.

Le dressage à la chasse peut débuter progressivement vers huit mois. Il consiste surtout à habituer le chiot aux bruits des coups de feu. L'apprentissage du rappel est également essentiel.

Mode de vie du schillerstövare

Mode de vie du Schillerstövare Lilly M/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Doté d'une grande vivacité, le schillerstövare est un chien d'extérieur qui a besoin de se dépenser de façon très régulière. Préférant les grands espaces où il peut se défouler sans limite, il n’est pas vraiment adapté pour la vie en appartement. Pensez à bien clôturer votre jardin pour qu'il ne parte pas tout seul sur une piste !

Avec le chien courant de Schiller, vous pourrez chasser le petit gibier à poils, ou, tout simplement, faire votre jogging. C'est un chien rustique qui peut sortir par tous les temps, ne craignant ni le grand froid ni la neige.

Il s'adapte également bien à la vie de famille pour peu qu'on l'ait adopté tout petit.

Attention : son instinct de chasseur s'accorde mal avec la cohabitation avec un chat ou un rongeur !

 

 

 

Hygiène et santé

Toilettage

Le schillerstövare est rustique. Un bon coup de brosse par semaine suffit à son poil court. Vous pouvez aussi le laver une fois par mois avec un shampoing adapté.

Soins

Il est préférable de vérifier et nettoyer les grandes oreilles pendantes du chien courant de Schiller régulièrement afin de lui éviter des infections potentielles pouvant être causées par des corps étrangers, surtout au retour d'un épisode de chasse.

Santé

Le schillerstövare est un chien robuste. Il peut souffrir d'otites à cause de ses grandes oreilles tombantes qui obturent le conduit auditif. Des blessures à la chasse sont également possibles : fracture, entorse, plaie.

 La race n'est affectée par aucune pathologie particulière ni maladie génétique officiellement répertoriée.

Alimentation

L'alimentation doit être adaptée à l'âge et au niveau d'activité du chien. En période de chasse, le schillerstövare a besoin de d'aliments plus gras et plus énergétiques.

 

Origines du schiller stövare

Le schillerstövare, ou chien courant de Schiller, est originaire de Suède. Il doit son nom à Per Schiller qui, le premier, présenta des chiens courants ressemblant au schillerstövare. Ils provenaient d'Allemagne du Sud et furent ensuite croisés avec des chiens suisses et anglais. La race est reconnue en 1907. Elle est rarissime en France.

C’est en Suède en 1886 que le schillerstövare apparut pour la première fois en exposition où près de 189 chiens courants furent alors présentés. Parmi le lot, il y avait Tamburini et Ralla I, une sœur et un frère appartenant alors à Per Schiller, un fermier provenant du Sud de l’Allemagne. Les deux chiens provenaient de croisements effectués entre le chien de chasse autrichien, le chien de chasse allemand et le chien de chasse suisse. Par la suite, une infusion de sang considérable provenant de chiens de chasse britanniques, surtout du harrier, vint s’ajouter à la race.

Après ces croisements, la race acquit très rapidement un type homogène et fut reconnue par le Kennel Club suédois en 1907 comme étant une race à part entière. Cependant, son standard officiel ne fut enregistré qu’en 1952. Malgré qu’il soit bien apprécié en Suède pour ses belles qualités pour la chasse, il n’est pas très répandu ailleurs sur la planète.

Il reste encore aujourd’hui bien apprécié pour la chasse sur les territoires suédois. Ce chien courant donne de la voix et excelle dans la chasse au renard et au lièvre. Il chasse seul, n’étant pas un chien de meute et il n’est jamais utilisé pour le cerf. Il fait un bon compagnon de vie même si ce n’est pas sa vocation première.

Description physique

Truffe et museau

La truffe du schillerstövare est noire avec des narines bien ouvertes. Le museau est plutôt long et fin.

Yeux

Les yeux sont brun foncé.

Oreilles

Les oreilles sont pendantes, se redressant un peu à la base lorsque le schillerstövare est attentif.

Poil

Le poil est court et fourni.

La robe est fauve avec un manteau noir. Des marques blanches sur le poitrail et les doigts, ou noires sur les joues, sont possibles.

Queue

La queue est longue et droite, ou légèrement recourbée.

Ces pros peuvent vous aider


Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides