Akita américain

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf
Akita américain - 1
Crédit : Arioko.com Voir le diapo

Le cousin américain de l’akita inu est un chien attachant, au caractère bien trempé.

Akita américain en résumé

Autres noms : Grand chien japonais, American akita, Akita américain

Aptitudes : Chien de compagnie, Garde/Défense

Les

  • Bon gardien
  • Calme
  • Peu aboyeur

Les

  • Fort caractère
  • Peut être agressif avec les autres chiens
  • Indépendant

Physique

  • Pelage

  • Poil

    Mi-long

  • Toilettage

    Hebdo

  • Taille au garot

    66-71 cm

    61-66 cm

  • Poids

    45-60 kg

  • Robustesse

  • Longévité

    10 ans

  • Résistance

    Froid

    Chaleur

Caractère

  • Besoin d'exercice

  • Facilité à éduquer

  • Compatibilité

    Vie en appartement

    Enfants

    Personnes âgées

    Chiens

    Chats

Autres races avec les mêmes caractéristiques

Trouvez la race de chien qui vous convient Choisir son chien

Caractère de l'akita américain

Caractère du Akita américain Arioko.com

L'akita américain est un chien au fort caractère, très dominant avec ses congénères, et tout particulièrement ceux du même sexe. Il est très difficile de les faire cohabiter. Contrairement à son cousin japonais, l'akita américain ne s'entend pas bien avec les chats, et, à moins d'avoir été élevés ensemble, la cohabitation est pratiquement impossible.

Mais si l'akita américain n'aime pas les chats, il en a un peu le caractère : il est en effet plutôt casanier, indépendant, très propre, méfiant envers les étrangers. C'est d'ailleurs un excellent gardien, qui n'aboie qu'à bon escient.

Enfin, il est déconseillé de le laisser seuls avec des enfants de moins de 12 ans, même s'il a été élevé avec. De plus, s'il tolère les enfants de la famille, il pourra ne pas tolérer ceux du voisinage.

Éducation

La forte personnalité de l'akita américain en fait un chien déconseillé aux maîtres inexpérimentés : mieux vaut bien connaître les chiens et avoir de bonnes notions de comportement canin avant de l'accueillir chez soi. Parfois têtu, souvent circonspect, l'akita n'obéit pas aveuglément. Son éducation peut donc s'avérer plus compliquée que celle d'autres chiens.

Il a besoin qu'un climat de confiance soit instauré, ce qui nécessite du temps et de l'énergie. Pour être réussie, son éducation doit se faire avec douceur, patience, constance et fermeté.

Note : il peut être nécessaire de faire appel à un club d'éducation.

Mode de vie de l'akita américain

Mode de vie du Akita américain Arioko.com

À cause de sa prédisposition à la rupture des ligaments croisés, l’akita américain doit être bien surveillé pendant sa croissance. Il doit pratiquer de l’exercice à petites doses avant d’avoir 1 an. Malgré son gabarit, l’akita américain n’est pas, a priori, un chien de sport.

Son instinct de chasse étant resté très fort, il n’est pas conseillé de le promener en liberté, faute de quoi il pourrait bien fausser compagnie à son propriétaire, à la poursuite d’un lapin... ou d’un chat. Mieux vaut donc le garder en laisse. Mais il ne s’épanouit toutefois que dans une maison avec un jardin (très bien clôturé !), car il a besoin d’espace.

Hygiène et santé

Toilettage

Un coup de brosse de temps en temps suffit à son entretien et à la beauté de son poil.

Soins

L'akita américain est un chien plutôt rustique, qui ne nécessite pas de soins particuliers, en dehors des soins courant des yeux, oreilles, dents et coussinets.

Santé

Comme tous les chiens de grande taille, l'akita américain peut être sujet à la dysplasie de la hanche et à la torsion d'estomac. Il est aussi parfois victime de la rupture des ligaments croisés. Deux maladies génétiques peuvent également toucher la race :

  • l'adénite sébacée (maladie de la peau entraînant une perte de poils );
  • le syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada (VKH) (inflammation du cerveau et de l'iris de l'œil).

Alimentation

L'alimentation du chien dépend de son âge comme de son mode de vie.

Conseil : en prévention de la torsion d'estomac, préférez lui donner à manger en plusieurs fois et jamais juste avant ou juste après une activité physique.

Origines de l'akita américain

Origines de la race Akita américain Arioko.com

Dans les premiers temps, les origines de l'akita américain se confondent avec celles de l'akita japonais. Il provient de l'île de Honshu, où son élevage est développé pendant la période Edo (1616-1868). L'akita est utilisé comme chien de chasse et de garde. Mais, comme il montre de grandes aptitudes, il est peu à peu dévolu aux combats, jusqu'à leur interdiction en 1909. Celle-ci, accompagnée d'épidémies et de diverses vicissitudes pendant la guerre manquent de faire disparaître la race.

Certains amateurs ont cherché, d'un côté à recréer le type d'origine de l'akita, et de l'autre, à le croiser avec des bergers allemands. Ces chiens croisés sont ramenés aux États-Unis par les soldats américains de retour au pays. Cette lignée spécifique est alors développée, sans apports d'akitas japonais, car, à l'époque, le Japon et les États-Unis ne reconnaissaient pas mutuellement leurs pedigrees. L'akita américain s'est donc développé aux États-Unis avec ses propres caractéristiques physiques, relativement éloignées de celles de l'akita japonais, et pratiquement inchangées depuis 1955.

Description physique

Truffe et museau

Le museau de l’akita américain est large, avec une truffe grosse et noire. Ses lèvres sont noires également.

Yeux

Ses yeux sont brun foncé et assez petits. Ils sont de forme presque triangulaire, avec des bords de paupières noirs.

Oreilles

Les oreilles de l’akita américain sont dressées et relativement petites par rapport à la taille de sa tête. Elles sont triangulaires et légèrement arrondies à leur extrémité.

Poil

Son poil est double, composé d’un poil de couverture et d’un sous-poil épais, doux et dense.

Toutes les couleurs sont admises, y compris les robes bringées et panachées.

Queue

Forte et bien fournie de poils, la queue de l’akita américain est attachée haut et portée sur le dos ou contre le flanc. Elle forme une boucle enroulée aux trois quarts, une boucle entière ou une double boucle, l’extrémité affleurant toujours le dos ou descendant plus bas que la ligne du dos.

Ces pros peuvent vous aider


Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides