Alaskan klee kai

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf
Alaskan klee kai - 1
Crédit : Getty Images / kali9 Voir le diapo

Version miniature du husky sibérien, l'alaskan klee kai a un tempérament de grand chien. Il peut s'adapter à la vie en appartement mais malgré sa taille, il a besoin de se dépenser !

Alaskan klee kai en résumé

Autres noms : Klee kai, Alaskan klee kai

Aptitudes : Chien de compagnie

Les

  • Affectueux
  • Peut vivre en ville
  • Intelligent

Les

  • Réservé avec les étrangers
  • Actif
  • Aboyeur

Physique

  • Pelage

  • Poil

    Mi-long

  • Toilettage

    Hebdo

  • Taille au garot

    33-43 cm

    33-43 cm

  • Poids

    2,2 kg

  • Robustesse

  • Longévité

    14 ans

  • Résistance

    Froid

    Chaleur

  • Chien pour faire du sport

Caractère

  • Besoin d'exercice

  • Facilité à éduquer

  • Compatibilité

    Vie en appartement

    Enfants

    Personnes âgées

    Chiens

    Chats

Autres races avec les mêmes caractéristiques

Trouvez la race de chien qui vous convient Choisir son chien

Caractère de l'alaskan klee kai

Caractère du Alaskan klee kai Getty Images / I_AM_JASON

L'alaskan klee kai est un adorable petit chien, alerte, affectueux et curieux. C'est une boule d'énergie et de joie de vivre ! Il est très affectueux avec sa famille, mais beaucoup plus réservé et circonspect avec les étrangers. Il a un sens du territoire assez élevé, et fait donc un bon chien d'alerte, aboyant pour prévenir ses maîtres de l'arrivée d'inconnus.

L'alaskan klee kai s'entend bien avec les enfants, et son énergie permet des jeux sans fin. Mais il n'apprécie pas d'être trop taquiné ou bousculé : il peut donc montrer de l'agacement et pincer les petits qui ne le respecteraient pas.

Conseil : comme tous les chiens nordiques, il a un instinct de prédateur assez fort. Mieux vaut donc ne pas le mettre en présence de chats ou de petits animaux de compagnie.

Éducation

L'alaskan klee kai est un mignon petit chien, mais ce n'est pas une peluche ! Il a besoin d'être éduqué avec fermeté, par un maître qui sait poser les limites.

Il est particulièrement important de consacrer du temps à la socialisation de l'alaskan klee kai. Et même une fois celle-ci effectuée, il n'est pas inutile de remettre de temps en temps le chien dans de nouvelles situations et environnements, ou lui faire rencontrer de nouvelles personnes et chiens.

Mode de vie de l'alaskan klee kai

Mode de vie du Alaskan klee kai trpnblies7/CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

Grâce à sa taille réduite, l'alaskan klee kai est l'un des rares chiens nordiques à pouvoir s'accommoder de la vie en ville. Mais attention ! Ce n'est pas parce qu'il est suffisamment petit pour vivre en appartement qu'il peut se contenter de 2 promenades hygiéniques quotidiennes.

L'alaskan klee kai est un chien très actif, qui a besoin de se dépenser, il ne faut donc pas négliger les grandes promenades. Pratiquer l'agility ou le flyball peut être une bonne solution pour le fatiguer un peu !

Hygiène et santé

Toilettage

Comme chez le husky sibérien, la période de mue est impressionnante chez l'alaskan klee kai. Il perd complètement son sous-poil deux fois par an. À cette période, un brossage quotidien est indispensable pour le débarrasser des poils morts.

Soins

En dehors des soins habituels des yeux, des oreilles, des dents et des coussinets, l'alaskan klee kai n'a pas besoin de soins particuliers.

Santé

L'alaskan klee kai peut parfois présenter des problèmes de santé comme une malformation cardiaque, de l'hémophilie ou des problèmes de thyroïde.

Alimentation

L'alimentation doit être adaptée au poids, à la taille et à l'âge du chien.

Origines de l'alaskan klee kai

Origines de la race Alaskan klee kai Hyrel/Public Domain/Wikimedia

L'alaskan klee kai a été développé à Wasilla, en Alaska, par une éleveuse, Linda S. Spurlin. Elle voulait créer une race qui serait la version miniature du husky. La race est donc le résultat de croisements incluant des siberian et alaskan huskies, des schipperke et des american eskimo dogs pour obtenir une taille réduite, mais sans nanisme. Linda S. Spurlin élève ses chiens chez elle et ce n'est qu'en 1988 qu'elle rend publique cette nouvelle race.

Bon à savoir : l'alaskan klee kai n'est reconnu ni par la Fédération cynologique internationale ni par la Société centrale canine. Il n'est donc pas considéré comme un chien de race en France. Il peut par conséquent être difficile de se le procurer.

Description physique

Truffe et museau

La longueur du museau de l’alaskan klee kai est égale à la longueur de son crâne. Les lèvres comme la truffe sont noires ou foie chez les chiens à robe marron.

Yeux

Ses yeux, de taille moyenne, en amande, peuvent être de toutes les couleurs et combinaisons de couleurs.

Oreilles

Les oreilles de l’alaskan klee kai, épaisses et bien pourvues de poils, sont dressées et pointées vers l’avant.

Poil

Son poil est double et bien fourni, avec un sous-poil doux et dense.

Toutes les couleurs sont admises, tant que le masque et les marques traditionnelles du chien nordique sont présents.

Queue

La queue de l’alaskan klee kai est bien fournie et attachée juste au-dessous de la ligne du dos. Quelques poils noirs au bout son appréciés.

Ces pros peuvent vous aider


Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides