Alaskan husky

Alaskan husky - 1
Crédit : fruchtzwerg's world/CC BY-NC-ND 2.0/Flickr Voir le diapo

Chien de traîneau par excellence, l’alaskan husky est réservé aux maîtres pratiquant cette discipline.

Alaskan husky en résumé

Autres noms : Alaskan husky

Aptitudes : Traîneau

Les

  • Excellent chien de traîneau
  • Endurant
  • Sociable

Les

  • Fugueur
  • Destructeur si inactif
  • Prédateur avec les chats

Physique

  • Pelage

  • Poil

    Court

    Mi-long

  • Toilettage

    Hebdo

  • Taille au garot

    55-76 cm

    53-70 cm

  • Poids

    16-40 kg

  • Robustesse

  • Longévité

    10-12 ans

  • Résistance

    Froid

    Chaleur

  • Chien pour faire du sport

Caractère

  • Besoin d'exercice

  • Facilité à éduquer

  • Compatibilité

    Vie en appartement

    Enfants

    Personnes âgées

    Chiens

    Chats

Autres races avec les mêmes caractéristiques

Trouvez la race de chien qui vous convient Choisir son chien

Caractère de l'alaskan husky

Caractère du Alaskan husky Randi Hausken/CC BY-SA 2.0/Flickr

L'alaskan husky est le résultat du croisement de chiens nordiques avec d'autres races. Son caractère peut donc être sensiblement différent d'un spécimen à l'autre, suivant les races qui interviennent dans sa généalogie. Mais l'alaskan husky a, quoi qu'il en soit, des traits de caractère communs à tous les chiens nordiques : un fort instinct de prédateur, une tendance à fuguer et à devenir destructeur s'il s'ennuie.

Comme tous les chiens de meute, c'est un chien très sociable, avec les autres chiens comme avec les humains. C'est un merveilleux compagnon pour les conducteurs de traîneaux à neige, ou mushers, qui en ont fait leur chien préféré pour les courses.

Éducation

L'héritage génétique de l'alaskan husky en fait un chien relativement facile à éduquer. Très gourmand, l'éducation avec des récompenses sous forme de friandises est particulièrement efficace ! Mais attention à ne pas en abuser, il doit garder sa ligne pour rester compétitif.

L'alaskan husky doit d'abord, dans les premiers mois, être socialisé et éduqué aux ordres de base. Puis, vers 4 à 5 mois, il doit être familiarisé avec le matériel et les ordres de direction. Ensuite, vers 6 mois, il peut faire ses premières tractions. Enfin, à partir de 8 mois, il peut commencer à tirer le traîneau et à travailler en meute.

Mode de vie de l'alaskan husky

Mode de vie du Alaskan husky Chris/CC BY 2.0/Flickr

L'alaskan husky est sélectionné pour ses aptitudes aux courses de traîneau. C'est donc un chien qui ne s'épanouit que s'il peut pratiquer ce sport, sous toutes ses formes (traîneau, cani kart, ski-jöering, cani-VTT, canirando, pulka, etc.). Il ne peut absolument pas vivre en appartement. Même en vivant dans une maison avec un jardin, l'alaskan husky a besoin de courir tous les jours, faute de quoi il pourrait devenir destructeur s'il s'ennuie.

Hygiène et santé

Toilettage

L'alaskan husky mue deux fois par an. Pendant la période de mue, il perd énormément de poils. Il est alors nécessaire de le brosser tous les jours pour le débarrasser de ses poils morts. Le restant de l'année un brossage hebdomadaire suffit.

Soins

Les coussinets de l'alaskan husky doivent être particulièrement bien surveillés et entretenus pendant la période des courses de neige. Il existe différents produits d'entretien spécifiques.

Santé

L'alaskan husky peut présenter différents problèmes de santé des chiens nordiques comme l'atrophie progressive de la rétine ou l'hypothyroïdie.

Alimentation

L'alimentation doit être adaptée au poids, à la taille et à l'âge du chien.

Selon son âge, son activité physique ou ses besoins spécifiques, l'alimentation de l'akaskan husky peut varier.

Origines de l'alaskan husky

Origines de la race Alaskan husky Randi Hausken/CC BY-SA 2.0/Flickr

L'alaskan husky est un chien de traîneau qui apparaît en Alaska au XIXe siècle. Au gré des recherches des mushers pour obtenir des chiens endurants et rapides, des croisements sont effectués : les chiens nordiques sont croisés avec de grands lévriers (irish wolfhound, deerhound, greyhound, barzoï, etc.) pour leur rapidité à la course. Les chiens courants et les chiens d'arrêt (foxhound, anglo-français, braque, pointer, etc.) sont choisis pour leur endurance. Pour la résistance au froid interviennent le chien-loup tchécoslovaque ou le chien-loup de Saarloos. Aujourd'hui, l'alaskan husky représente une écrasante majorité des chiens de traîneau.

Bon à savoir : l'alaskan husky n'est reconnu ni par la Fédération cynologique internationale ni par la Société centrale canine. Il n'est donc pas considéré comme un chien de race en France.

Description physique

Il n’y a pas de standard de l’alaskan husky. Ce chien étant le fruit du mélange de plusieurs races, au gré des aptitudes recherchées. Le seul critère de sélection de l’alaskan husky est son aptitude au sport de traîneau. L’apparence du chien dépend de la position que le musher lui destine dans l'attelage. Les différents croisements expliquent l’apparence très variée de l’alaskan husky.



Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides