Cancer des os du chien

Écrit par les experts Ooreka

Le cancer des os chez le chien présente de nombreuses similitudes avec le cancer des os chez les humains. On retrouve les mêmes types de tumeurs osseuses.

Cancer des os chez le chien : surtout des ostéosarcomes

Les chiens comme les humains peuvent développer un cancer des os. Le plus souvent, il s'agit d'un ostéosarcome. En effet, ces cancers représentent près de 85 % des cas de tumeurs osseuses :

  • Il s'agit d'une tumeur maligne qui affecte principalement les extrémités des os longs :
    • la partie inférieure du radius et du fémur ;
    • la partie supérieure de l'humérus ;
    • les deux extrémités du tibia ;
    • également, les côtes.
  • Il existe également des ostéosarcomes qui se développent ailleurs que dans les os : dans le tube digestif, les organes génitaux, l'œil, etc. Ils sont néanmoins plus rares.
  • Le cancer va se développer à l'intérieur de l'os et progressivement le détruire. L'os touché perd en solidité et finit par se fracturer.

Chez les chiens, l'ostéosarcome est un cancer particulièrement agressif, d'extension rapide et qu'il est difficile de traiter. Cela est d'autant plus vrai qu'il est souvent confondu avec d'autres affections osseuses moins graves telles que des arthrites, par exemple. Dans 90 % des cas, les chiens présentent déjà des métastases au moment du diagnostic qui ne sont visibles qu'au scanner.

Par ailleurs, certains chiens sont plus à risques que d'autres :

  • les chiens âgés de plus de 10 ans et ceux ayant entre 1 an et demi et 2 ans ;
  • les chiens de grandes races tels que (par ordre alphabétique) :
    • le barzoï ;
    • le berger allemand ;
    • le doberman ;
    • le dogue allemand ;
    • le golden retriever ;
    • le greyhound (lévrier) ;
    • l'irish wolfhound ;
    • le leonberg ;
    • le rottweiler ;
    • le saint-bernard ;
    • le scottish deerhound ;
    • le setter irlandais.

Autres types de cancers des os chez le chien

L'ostéosarcome est le cancer des os le plus fréquent chez le chien, mais il existe également d'autres formes de tumeurs osseuses :

  • Comme chez l'homme, le chondrosarcome est le second cancer des os le plus fréquent chez les chiens :
    • Cette tumeur affecte le cartilage.
    • Le chondrosarcome touche principalement les os plats tels que les côtes ou ceux du crâne.
    • Il est moins agressif que l'ostéosarcome.
  • Le fibrosarcome est un cancer des os rare qui touche généralement les vertèbres ou la mâchoire.
  • L'hémangiosarcome est lui aussi assez exceptionnel et correspond plutôt à un cancer secondaire des os :
    • Il se développe aussi bien sur les membres que sur les os plats, les vertèbres et le bassin.
    • C'est un cancer osseux particulièrement agressif qui a tendance à métastaser.
    • Son pronostic est plutôt sombre.

Symptômes du cancer des os chez le chien

Les symptômes des cancers des os chez le chien sont assez semblables à ceux retrouvés chez les humains :

  • douleurs ;
  • gonflement ;
  • boiterie ;
  • fracture.

Ces principaux signes peuvent aussi s'accompagner de :

  • saignements ;
  • difficultés à respirer ;
  • perte d'appétit ;
  • grande fatigue.

Il faut donc se poser des questions lorsqu'un chien se met à boiter et que ce problème persiste, voire s'aggrave malgré la prise d'anti-inflammatoires. Si un gonflement localisé est observé, il faut consulter un vétérinaire sans tarder.

Bon à savoir : les signes généraux de cancers tels qu'une perte de poids, un manque d'appétit ou une importante fatigue apparaissent généralement plus tardivement.

Traitement du cancer des os chez le chien

Le traitement du cancer des os chez le chien est essentiellement chirurgical. Il consiste à amputer le membre atteint afin :

  • d'améliorer le confort de l'animal en supprimant les douleurs (la radiothérapie y aide également, notamment en soulageant les inflammations) ;
  • d'augmenter son espérance de vie (dans cet objectif, on y associe généralement une chimiothérapie) ;
  • d'éviter la dissémination du cancer.

Un traitement basé sur le principe de l'immunothérapie confectionné à partir d'une bactérie (Listeria monocytogenes) peut aussi être utilisé.

Si cette opération n'est pas envisageable (par exemple, le chien est trop faible ou présente beaucoup d'arthrose), on met en place une chirurgie conservatrice qui consiste à retirer juste la partie cancéreuse. On remplace ensuite l'os par une prothèse. Cette seconde option n'est proposée qu'en deuxième intention car :

  • d'une part, seuls certains types d'ostéosarcomes (ceux qui touchent la partie distale du radius) affectant certains chiens peuvent être opérés ;
  • d'autre part, il s'agit d'une intervention particulièrement lourde qui entraîne souvent des complications (alors que les chiens amputés parviennent souvent vite à s'adapter et à vivre avec seulement 3 pattes, ce qui explique le choix de ces interventions).

Malgré des traitements bien menés, 90 % des chiens concernés décèdent du cancer des os ou des métastases, dans l'année qui suit l'intervention chirurgicale.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique chien

Tout le guide pratique