Reproduction du chien

Écrit par les experts Ooreka

Se lancer dans la reproduction du chien n'est pas une aventure à prendre à la légère. Chaleur, saillie, gestation, mise bas sont autant d'étapes à suivre qui nécessitent une forte implication de la part du maître. À moins d'être très motivé, la stérilisation peut être une meilleure solution.

Reproduction du chien Thinkstock

Reproduction de son chien : les raisons de ce choix

Tout d'abord, il ne faut pas croire qu'un chien ou une chienne a « besoin » d'avoir des petits pour être équilibré. C'est faire de l'anthropomorphisme : les animaux n'ont pas conscience de la « maternité » ou de la « paternité », ce qui ne les empêche pas de se montrer des parents attentifs quand ils ont des chiots.

Les raisons pour lesquelles on décide de faire reproduire son chien peuvent être diverses :

  • Si vous êtes propriétaire d'un bâtard, d'un corniaud ou d'un chien de race non inscrit au Livre des origines français, vous pouvez faire reproduire votre chien pour le plaisir d'avoir des chiots à la maison. Mais assurez-vous de pouvoir ensuite les placer.
  • Si vous êtes propriétaire d'un chien de pure race inscrit au LOF, vous pouvez avoir envie de faire perdurer la lignée de votre mâle ou de votre femelle. Mais sachez que l'on ne s'improvise pas éleveur.

Reproduction du chien : quels avantages et inconvénients ?

Entreprendre de faire reproduire son chien doit être une décision réfléchie qui pèsera le pour et le contre.

Avantages de faire reproduire son chien

Avoir une chienne qui attend une portée est l'assurance de passer des moments merveilleux à :

  • observer l'évolution de la gestation ;
  • assister à la mise bas ;
  • suivre le développement des chiots.

C'est une grande aventure, mais qui n'est pas à prendre à la légère.

Inconvénients

Se lancer dans la reproduction est une aventure qui présente bien plus d'inconvénients que d'avantages :

  • Ce n'est pas rémunérateur : écartez tout de suite l'idée de gagner de l'argent avec la vente des chiots. Une fois tous les frais additionnés, vous gagnerez certes de l'argent en vendant les chiots, mais pas forcément des sommes très élevées. Comptez que :
    • Le prix de la saillie peut être élevé.
    • Les frais vétérinaires sont importants.
    • La nourriture pour chiots est coûteuse, etc.
  • C'est une activité très prenante, et pour les raisons suivantes :
    • à partir de la mise bas, vous devrez nettoyer plusieurs fois par jour les déjections des chiots dans la pièce qui leur est dévolue.
    • quand les chiots commenceront à s'alimenter avec une nourriture autre que le lait maternel, vous aurez des repas à servir plusieurs fois par jour.
    • vous devrez vous mettre en recherche d'un étalon plusieurs semaines avant la date prévue pour la saillie.
    • vous devrez vous mettre d'accord avec son propriétaire sur les modalités, passer des annonces pour vendre les chiots et recevoir les acquéreurs potentiels.
    • cette activité demande d'effectuer des démarches car pour les chiens de pure race, la reproduction d'une chienne entraîne de nombreuses démarches auprès de la Société centrale canine : déclaration de saillie ; déclaration de naissance ; carte d'identification, etc.

À noter : depuis le 1er janvier 2016, toute personne qui vend un chiot doit être immatriculée, et ce dès le 1er animal vendu. De plus, les personnes qui souhaitent vendre plus d'une portée par an doivent déclarer leur activité auprès de la direction départementale en charge de la protection des populations (DDPP) et suivre des formations auprès d'un organisme habilité par le ministère chargé de l'agriculture.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique chien

Tout le guide pratique