Comment faire taire un chien

Écrit par les experts Ooreka
Comment faire taire un chien

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

L’aboiement du chien est tout à fait naturel et lui permet de communiquer avec ses congénères mais aussi avec son maître. Il peut vouloir attirer votre attention, vous signaler ce qu'il prend pour un danger, vous informer qu'il a faim, mal ou tout autre chose. Il n'est pas question d'empêcher un chien d'aboyer.

Certaines races, comme les terriers ou les bergers, aboient naturellement plus que d'autres, certains chiens sont aussi plus « bavards » que leurs congénères. Canaliser leurs aboiements sera donc plus difficile. Aussi, il est recommandé de commencer très tôt, un chien qui a pris l'habitude d'aboyer met plus de temps à la perdre.

En revanche, il est important de savoir l'empêcher d'aboyer lorsque vous avez identifié la raison de son aboiement ou pour canaliser des aboiements intempestifs. Voici la méthode d’apprentissage pour faire taire un chien.

1 Apprenez à votre chien à aboyer

Pour que le chien réponde à l'ordre « silence ! », il est nécessaire qu'il aboie. Faire taire un chien commence par lui enseigner à aboyer sur commande.

  • Commencez par faire aboyer votre chien. Pour cela, étudiez le comportement qui déclenche chez lui l'aboiement. Il peut suffire de lui montrer sa balle, de prendre sa laisse, de faire sonner la porte d'entrée… À vous de voir.
  • Lorsqu'il se met à aboyer, dites « aboie ! » et récompensez-le par des caresses. Variez les causes de l'aboiement afin que le chien associe l'ordre « aboie ! » à ses aboiements et non pas à la prise de la laisse ou au retentissement de la sonnette d'entrée.

Recommencez régulièrement l'exercice, jusqu'à ce que votre chien aboie sur commande. Une fois l'ordre bien acquis par le chien, vous pouvez passer à la seconde étape.

2 Demandez au chien d'arrêter d'aboyer

  • Placez-vous avec votre chien dans un lieu calme.
  • Demandez à votre chien d'aboyer, puis montrez-lui une friandise. La plupart des chiens cessent d'aboyer en la voyant. Si tel n'est pas le cas, faites renifler à votre chien la friandise que vous tenez dans votre poing fermé, le chien ne peut pas sentir et aboyer en même temps !
  • Dès que le chien a cessé d'aboyer, donnez-lui la friandise en disant d'une voix ferme mais calme « silence ! ».

Répétez l'exercice jusqu'à ce que le chien comprenne l'ordre « silence ! ».

Remarque : l'ordre « silence ! » peut être remplacé par « tais-toi ! », « chut ! » ou ce que vous souhaitez. Mais choisissez un terme que vous prononcerez toujours sans agressivité.

Ne vous énervez pas, plus vous haussez le ton, plus vous encouragez votre chien à aboyer.

Apprendre à un chien ou à un chiot à se taire peut être long, soyez patient et constant dans vos demandes.

3 Augmentez la durée du silence

Quand le chien arrête d'aboyer dès que vous en avez donné l'ordre, augmentez graduellement le temps entre le moment où il se tait et celui où vous lui donnez sa récompense. Si le chien aboie, même un peu, ne le récompensez pas, vous pouvez même faire semblant de remballer la friandise.

Note : certains éducateurs canins conseillent lors de cette phase de se munir d'un pistolet à eau pour, au moindre aboiement, arroser le chien. La surprise du jet d'eau stoppe toute vocalise. Dès qu'il s'arrête, félicitez-le et récompensez.

4 Exercez votre chien à se taire partout

Une fois l'ordre « silence ! » acquis par le chien, exercez-vous dans des situations différentes, au milieu des personnes, dans votre jardin, en ville…

Note : au début, évitez de demander le silence à un chien qui vient de commencer d'aboyer soit parce qu'il joue, soit pour vous signaler quelque chose. Attendez qu'il se soit un peu calmé et donc plus disposé à vous écouter. Vous aurez de meilleurs résultats.

Si votre chien aboie toujours

Certains chiens aboient uniquement pour attirer l'attention de leur maître. Dans ce cas, ignorez-le, c’est-à-dire ne lui dites rien, ne le caressez pas, tournez-lui le dos. Bref, faites comme s'il n'existait pas. Si rien n'y fait, sortez. Cette mise à l'écart doit être longue, au moins une demi-heure. Le chien, déconcerté, peut alors redoubler ses aboiements. C'est une réaction normale, soyez constant dans votre ignorance.

Note : le silence chez certains chiens est un des ordres les plus difficiles à faire comprendre, l'apprentissage peut prendre plusieurs mois.

Si, malgré vos efforts, votre chien continue d'aboyer, ses manifestations vocales peuvent être liées à un problème comportemental, comme l’anxiété ou la recherche de domination, mieux vaut alors consulter un professionnel.

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :

Ces pros peuvent vous aider


Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !