Enterrer son chien

Enterrer son chien

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Perdre son chien, son fidèle compagnon, est un moment difficile. À la tristesse vient s'ajouter la question de sa dépouille. Si vous habitez à la campagne, si vous avez un jardin, vous envisagez peut-être de l'enterrer. Mais d'autres possibilités existent. Dans tous les cas, enterrer son chien est strictement encadré par la loi. Voici comment faire le choix le mieux adapté à votre situation.

Cas 1 : Votre chien pèse plus de 40 kilos : contactez les services d'équarrissage

Selon la loi, si votre chien pèse plus de 40 kg, vous devez prendre contact avec les services d'équarrissage. Ceux-ci sont ensuite tenus d'enlever le corps de votre animal, moyennant finances, sous 24 à 48 heures. Il sera alors traité avec les résidus animaux.

Vous pouvez obtenir le nom des entreprises d'équarrissage de votre région auprès de votre mairie, chez votre vétérinaire ou sur Internet.

À savoir : si votre animal était un chien de race inscrit au Livre des origines français (LOF), il convient de renvoyer à la Société centrale canine le volet de sa carte d'identification ou de son certificat d'identification, après avoir inscrit la date du décès à l'emplacement prévu.

Cas 2 : Votre chien pèse moins de 40 kilos : enterrez-le

Si votre chien pèse moins de 40 kg, vous pouvez l'enterrer. Vous avez alors le choix de le faire dans votre jardin ou dans un cimetière animalier.

Dans un jardin privé

La législation autorise l'inhumation de son chien dans un jardin privé, à condition de respecter les points suivants :
  • L'emplacement de la tombe doit se trouver à plus de 35 mètres de toute habitation et point d'eau.
  • La fosse doit être profonde de 1,30 mètre au minimum.
  • Le corps de l'animal doit être recouvert de chaux vive pour éviter toute contamination, puis de terre.
  • La dépouille du chien peut être mise dans une caisse en carton, en bois ou dans un linge.

Important : selon la loi, il n'est pas possible de mettre le corps d’un chien dans un sac en plastique pour l'enterrer, d’inhumer son chien dans un lieu public, de jeter sa dépouille dans les ordures.

À noter : si vous vivez dans une résidence pavillonnaire, relisez la charte de copropriété ; certains règlements interdisent l'inhumation d'animaux dans les jardins.

Dans un cimetière pour animaux

La France compte une vingtaine de cimetières animaliers, qui, outre les chiens, accueillent les chats et autres animaux de compagnie (NAC principalement).

Ces cimetières sont de différents types :

  • municipaux (le plus connu est celui d'Asnières-sur-Seine) ;
  • gérés par des associations ;
  • privés.

À savoir : la création d’un cimetière pour animaux résultant d’initiatives municipales ou privées, il n’existe pas à l’heure actuelle de liste nationale ; pour connaître ceux d’une région, renseignez-vous auprès des mairies, des vétérinaires ou des crématoriums ; une recherche sur Internet peut également compléter vos informations.

Le choix du cimetière pour faire inhumer un chien est totalement libre. Mais les tarifs sont très variables, ils dépendent :

  • des prestations fournies – selon les cimetières, le chien peut simplement être mis en terre, enterré dans un cercueil ou placé dans un caveau ;
  • de l'emplacement de la tombe ;
  • de la durée de la concession.

À noter : les prix des concessions entre la région parisienne et la province peuvent varier du simple au double ; comptez ainsi de 60 à 150 € pour un an renouvelable. La plupart des durées de concession s'échelonne entre 1 et 50 ans.

Cas 3 : Faites incinérer votre chien

Aujourd'hui, dans les grandes villes, de nombreux propriétaires de chien font le choix d'incinérer leur animal.

L'incinération, individuelle ou collective

L'incinération se fait :

  • soit par l'intermédiaire du vétérinaire (c'est lui qui s'occupe alors des démarches) ;
  • soit directement, en contactant un crématorium animalier (il en existe une vingtaine en France).

Elle peut être :

  • individuelle, auquel cas il est possible d'assister à la crémation et de récupérer les cendres ;
  • collective, auquel cas les cendres ne sont pas rendues.

Le coût varie selon le mode d'incinération choisi :

  • pour une incinération collective, comptez de 40 à 95 € ;
  • pour une crémation individuelle, comptez entre 150 et 200 € ; à cela s'ajoutent les frais de transport et le prix de l'urne.

Le devenir des cendres

Vous avez opté pour l'incinération individuelle et vous venez de récupérer les cendres de votre animal. Plusieurs options s'offrent à vous :

  • soit conserver l'urne chez vous ;
  • soit la mettre dans le columbarium d'un cimetière pour animaux ;
  • vous pouvez aussi disperser les cendres dans votre jardin, ou dans le jardin du souvenir d'un cimetière animalier, ou encore dans la nature.

À noter : si vous souhaitez le faire dans un parc ou un jardin public, renseignez-vous au préalable en mairie sur les restrictions possibles du règlement intérieur.

Important : la loi interdit d'enterrer un animal dans un cimetière dédié aux êtres humains, mais il est possible de placer l'urne contenant les cendres du chien dans le caveau de son maître.

Matériel nécessaire pour enterrer son chien

Imprimer
Chaux

Chaux

5 € les 15 kg

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides