Apprendre la cage d'intérieur à son chien

Écrit par les experts Ooreka
Apprendre la cage d'intérieur à son chien

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Tôt ou tard, votre chien pourrait avoir à être confiné dans une cage : chez le vétérinaire, en pension, lors d'un transport... N'attendez pas d'être confronté à cette éventualité et d'avoir à le forcer manu militari. Associez au plus vite l'enclos intérieur à un événement agréable aux yeux de votre chien. Qui plus est, ainsi conditionnée positivement, la cage pourra devenir son repaire sécuritaire et utile pour contrecarrer des comportements indésirés. Utilisez-la pour de courtes durées lorsque tous les besoins d'activité de votre chien ont été remplis.

Voici comment apprendre la cage d'intérieur à son chien.

1 Associez la cage à un événement agréable pour votre chien

Invitez votre chien à explorer ce nouvel objet dans son environnement. Faites pleuvoir des morceaux de nourriture appétissante dès qu'il l'aperçoit. Cette étape a pour objectif de créer une association positive avec la cage dans le cerveau de votre chien. Cela s'appelle du conditionnement classique (ou répondant). Il se peut également que votre chien ait déjà vécu une ou plusieurs expériences désagréables avec la cage. Dans ce cas, on parlera plutôt de désensibilisation ou de contre-conditionnement. 

Quoi qu'il en soit, la séquence demeure la même :

  • Présentez le stimulus (ici la cage) à une intensité telle qu'il ne déclenche pas de réaction négative chez votre chien.
  • Faites pleuvoir de la nourriture autour de votre chien, peu importe sa réaction. S'il refuse la nourriture, augmentez la valeur de la nourriture ou diminuez l'intensité du stimulus.

Important : la séquence ainsi que la contiguïté des 2 événements sont fondamentales. Cela doit être aussi prévisible que le tonnerre après l'éclair. Ne sous-estimez pas cette étape, elle représente le fondement de votre future réussite !

2 Amenez le chien à entrer dans sa cage d'intérieur et à y demeurer

Maintenant que votre chien a créé une association positive avec la cage, vous pouvez l'attirer à l'intérieur ou encourager son comportement aussitôt qu'il y entre de lui-même, en le récompensant. Cela peut prendre la forme de nourriture, d'interaction sociale ou de jeu. Gardez la porte de la cage ouverte tout au long de cette étape. Le chien choisit d'y pénétrer et d'y rester de lui-même. Il doit pouvoir, en tout temps, décider de sortir (aucune contrainte).

Important : gardez à l'esprit que l'objectif est que votre chien demeure dans sa cage ! La récompense sera donc idéalement offerte DANS la cage.

Lorsque vous avez répété l'exercice à quelques reprises et qu'il s'est soldé par de nombreuses réussites, vous pouvez associer un signal (un mot ou un geste) au comportement fraîchement enseigné. N'oubliez pas de récompenser votre chien lorsqu'il produit le comportement désiré.

3 Augmentez progressivement le niveau de difficulté

Les 3 niveaux de difficulté auxquels vous exposerez votre chien sont les suivants :

  • La distance : demandez à votre chien de demeurer dans sa cage alors que vous vous trouvez à une distance de plus en plus grande, dans un premier temps sans quitter son champ de vision.
  • La durée : faites en sorte que votre chien reste dans sa cage pour des durées de plus en plus longues. Retournez toujours le récompenser dans le fond de sa cage.
  • La distraction : mettez en place des stimulus attractifs ou répulsifs pour votre chien. Il peut s'agir d'une balle, de son jouet préféré ou de la visite qui arrive, mais aussi du bruit de l'aspirateur ou d'un meuble que l'on déplace, par exemple.

Si votre chien décide de sortir, mettez fin à l'exercice et recommencez quelques instants plus tard en réévaluant le niveau de difficulté exigé :

  • Choisissez vos critères d'augmentation en fonction des capacités d'apprentissage de votre chien. Reculez d'un pas, puis de 2, et ainsi de suite. Ou attendez 2, puis 3 et 4 secondes avant de retourner le récompenser.
  • Assurez-vous que votre chien a toujours la capacité de réussir l'exercice. Dans le cas contraire, il se découragera et se désintéressera.
  • Concevez ces critères comme les marches d'un escalier à gravir.

Reprenez cet apprentissage, avec les mêmes niveaux de difficulté, mais en fermant la porte de sa cage. Vous vous apercevrez peut-être que vos critères seront différents de ce qu'ils étaient lorsque la porte était ouverte. Adaptez votre enseignement aux réponses et aptitudes de votre compagnon !

4 Entretenez les acquis de votre chien avec sa cage

Cette étape, bien que souvent délaissée, est aussi cruciale que les précédentes. Les compétences acquises ont toujours besoin d'être maintenues, voire même parfois reprises. Voyez cela comme l'apprentissage d'une langue étrangère, par exemple. Si vous ne la pratiquez pas régulièrement, elle se fera moins fluide avec le temps.

  • Comblez tous les besoins primaires de votre chien avant de lui demander de rester enfermé dans sa cage.
  • Ces expériences doivent être positives et de courtes durées.
  • Assurez-vous que votre chien s'y sente toujours en sécurité. Permettez-lui de s'y réfugier et ne tolérez pas qu'on vienne l'y déranger le cas échéant.

Votre chien pourra désormais vous attendre dans un climat serein lors de vos brèves absences. Invitez-le à collaborer ! Il se sentira plus libre de produire des comportements que vous apprécierez.

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :

Ces pros peuvent vous aider


Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !