Mon chien tire en laisse, que faire ?

Mon chien tire en laisse, que faire ?
© 123rf

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

La perspective de marcher dans un environnement stimulant attaché au bout d'une laisse n'a a priori rien de réjouissant pour votre chien. Vos intérêts et rythmes de marche respectifs ne coïncident pas toujours.

Exemple : Votre chien cherche à suivre une odeur alléchante autour d'un arbre puis se met à courir en décrivant de grands cercles. De votre côté, vous cherchez à avoir un rythme de marche régulier et votre temps est compté car vous avez des choses à faire.

Faites preuve d'un peu d'empathie : appréhendez l'exercice du point de vue du chien pour qu'il respecte plus facilement vos attentes révisées.

La tension transmise par la laisse provoque un comportement naturel d'opposition à chaque extrémité, le « réflexe d'opposition ». L'augmentation de la tension est un cercle vicieux qui conduit à la confrontation et à la frustration. Pour que ce cercle devienne vertueux, vous devez convaincre votre chien qu'il n'a plus besoin de tirer sur la laisse pour obtenir ce qu'il désire.

Cette fiche vous explique comment faire quand votre chien tire en laisse.

1 Apprenez à votre chien à rester calme en laisse

Pour obtenir de bons résultats lors de l'apprentissage de la marche en laisse et rendre votre chien plus réceptif à vos demandes, son énergie doit avoir été dépensée de façon saine. Votre chien doit en effet se sentir bien dans sa tête et dans son corps avant d'entamer les exercices suivants :

  • Prenez la laisse ou le harnais de marche à la main et demandez à votre chien de venir s'asseoir en face de vous. Récompensez-le s'il reste calme et en position pendant une fraction de seconde. Évitez les récompenses qui ont tendance à l'exciter. Vous pouvez déterminer l'effet d'une récompense sur votre chien simplement en observant ses réactions immédiates. Ainsi, vous pouvez adapter la gratification.
  • Augmentez graduellement le niveau de difficulté, notamment la durée et les distractions.
  • Reprenez ces exercices en harnachant le chien ou en attachant sa laisse. Récompensez-le s'il est resté calme, puis libérez-le. Lui mettre le harnais ou la laisse ne doit plus provoquer d'excitation chez votre chien (sauts, aboiements, mordillages...).
  • Emmenez votre chien calmement vers la porte de sortie et ouvrez-la en lui demandant de rester assis. Récompensez-le aussitôt s'il reste en position sans excitation. Recommencez autant de fois que nécessaire.

Note : veillez à respecter le rythme d'apprentissage de votre chien et à ne pas brûler les étapes, l'objectif étant qu'il reste calme quand il voit la laisse ou le harnais.

2 Définissez une zone sans tension autour de vous pour votre chien en laisse

Emmenez votre chien dans un lieu calme, sans trop de distractions pour lui. Imaginez un cercle d'environ 1,5 mètre de rayon autour de vous : c'est la zone sans tension où la laisse doit rester lâche.

  • Si le chien se trouve dans cette zone, récompensez-le. Utilisez un ratio très élevé de renforcements.

Note : le ratio de renforcement représente le rapport (ratio) entre le nombre de répétitions d'un comportement et le nombre de récompenses. Par exemple : vous invitez votre chien à venir vous rejoindre dans la zone à 10 reprises. Vous le récompensez pour s'y trouver à 5 reprises. Le ratio de renforcement est par conséquent de 50 %.

  • Si le chien décide d'en sortir, arrêtez-vous et ne bougez plus (figez) sans exercer de tension supplémentaire dans la laisse. Retournez-vous sur place et encouragez votre chien à vous rejoindre. N'utilisez pas de leurre (nourriture pour attirer le chien). Lorsqu'il fait un mouvement vers vous, remettez-vous doucement en mouvement et récompensez-le dès qu'il entre dans la zone.

Note : on récompense plutôt le fait que le chien se tienne dans la zone payante. Exemple de leurre : déposez de la nourriture dans la zone pour y attirer le chien. Exemple de renforcement : récompensez le chien dès qu'il se trouve dans la zone.

  • Poursuivez le mouvement et récompensez votre chien autant de fois et aussi longtemps qu'il reste dans la zone. S'il décide d'en sortir, reprenez l'étape précédente.

Votre chien comprendra vite qu'il a tout intérêt à rester dans cette zone payante. Et vous, vous apprécierez qu'il n'y ait aucune tension dans la laisse ! Mais attention, le travail est loin d'être terminé pour autant.

3 Augmentez l'attention et la collaboration de votre chien en laisse

Toujours dans un lieu calme, alors que votre chien est habitué à vous suivre en laisse à l'intérieur de la zone payante, effectuez des manœuvres pour qu'il vous prête attention de temps en temps lors de la marche.

  • Alors que votre chien marche à vos côtés, et sans l'en avertir, entamez un virage vers la droite s'il se trouve à votre gauche (et inversement). Récompensez-le aussitôt qu'il vous rejoint. Vous pouvez l'encourager un peu mais sans vous arrêter.
  • Répétez le même exercice, mais cette fois en virant du côté où se trouve votre chien. Soyez doux et respectueux mais évitez le contact physique.
  • Modifiez maintenant votre cadence de façon aléatoire. Récompensez votre chien s'il adapte son rythme au vôtre.
  • Conjuguez différents virages et différentes vitesses.

Attention : quand vous accélérez, veillez à ne pas déclencher d'excitation chez votre chien. 

Si vous sentez que votre chien vous accompagne volontairement et qu'il n'est pas frustré, vous touchez au but.

4 Assurez le maintien des acquis de votre chien en laisse

Vous êtes maintenant prêt à augmenter graduellement le niveau de distractions : transposez les exercices des étapes précédentes dans des milieux progressivement plus distrayants. Encore une fois, ne sautez pas les étapes et respectez le rythme de votre compagnon. 

Durant la phase de maintien, faites attention de ne pas réduire sa motivation en continuant à le récompenser au même rythme que pendant les premières phases ! N'oubliez pas que l'environnement est naturellement plus attrayant pour lui que votre simple présence. Vous devrez souvent le convaincre du contraire. 

Pour vous aider, appliquez la loi de Premack : renforcez un comportement moins probable grâce à la perspective d'un comportement plus probable. Autrement dit, utilisez la motivation du chien pour obtenir ce que vous désirez.

Exemple : votre chien désire se rendre près d'un tronc d'arbre pour y renifler les nombreux messages laissés par ses congénères. Demandez-lui de s'asseoir (comportement moins probable) et récompensez-le en le laissant aller vers le tronc d'arbre (comportement plus probable).

Enseignez avant d'exiger ! Souvenez-vous que votre chien a des aptitudes locomotrices hors du commun, et l'odorat et l'ouïe très développés. La marche est une occasion de le laisser les mettre à profit.

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !