Crise d'épilepsie du chien, que faire ?

Crise d'épilepsie du chien, que faire ?
© ©GettyImages

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

L'épilepsie est une maladie fréquente chez le chien. Une crise peut survenir à tout moment et est toujours impressionnante. Pendant la crise, il est important de savoir réagir, et surtout de garder son calme. Voici quelques conseils pour ne pas paniquer et aider son chien. Découvrez comment réagir en cas de crise d'épilepsie du chien.

 

1 Reconnaissez une crise d'épilepsie du chien

Une crise d'épilepsie se traduit par une perte de connaissance associée à des convulsions. Afin de ne pas être pris au dépourvu, sachez reconnaître les différentes phases d'une crise.

  • Pendant la période pré-crise (dite « aura »), le chien a un comportement étrange et inhabituel (léchage, isolement, déambulation). Cette phase est parfois absente.
  • Le chien perd conscience et tombe sur le sol. Ses pattes et sa gueule font des mouvements involontaires violents (type pédalage) : c'est la convulsion. L'animal peut baver et parfois uriner et déféquer. Il arrive qu'il geigne ou aboie, mais il n'est pas conscient.
  • Le chien reprend peu à peu ses esprits. Il va être désorienté encore quelques instants.
  • La crise dure entre une et quelques minutes. Le chien redevient normal.

Bon à savoir : certaines crises sont beaucoup plus frustres. Cela peut, par exemple, se traduire uniquement par le tressautement d'un membre.

Important : toute convulsion n'est pas forcément de l'épilepsie. Certaines intoxications ou maladies peuvent déclencher des convulsions.

2 Réagissez pendant une crise d'épilepsie du chien

Pendant une crise d'épilepsie, adoptez le bon comportement.

  • Évitez que votre chien se blesse. Votre chien est au sol et convulse : il peut se blesser. Éloignez tout objet ou meuble (table basse, chaise). Sécurisez les escaliers, par exemple en vous mettant devant. Après la crise, il peut être désorienté et tituber. Continuez à sécuriser son parcours.
  • Gardez votre calme. Ne criez pas. Éloignez les enfants. Une crise d'épilepsie est impressionnante, mais rarement mortelle. Après la crise, parlez-lui doucement pour le rassurer. Certains chiens peuvent se montrer agressifs. Soyez prudent.
  • Filmez la crise. Un film sera très utile pour votre vétérinaire. Il vous permet également de chronométrer la durée de la crise (qui semble souvent plus longue qu'elle n'est en réalité).
  • Appliquez du Valium® en intra-rectal. Le Valium® est un anticonvulsivant puissant et d'action rapide. Si votre chien fait des crises très fortes, votre vétérinaire vous a peut-être prescrit du Valium® injectable (en liquide) à injecter avec une seringue sans aiguille dans l'anus (comme un suppositoire). Enduisez le bout de la seringue d'un peu de vaseline ou crème hydratante pour une application plus facile. Introduisez dans l'anus et poussez le piston. Respectez les doses prescrites.

Important : n'essayez pas de sortir sa langue de sa gueule. Contrairement à ce qu'affirme la croyance populaire, un épileptique n'avale pas sa langue lors d'une crise. Ne tentez pas de l'attraper ; vous pourriez vous faire mordre très fort à cause des mouvements involontaires de la mâchoire.

Consultez un vétérinaire en urgence si :

  • C'est la première crise de votre chien.
  • La crise dure plus de 5 minutes.
  • Votre chien fait plusieurs crises en moins de 24 heures.

3 Traitez les crises d'épilepsie du chien

Si votre chien a fait plusieurs crises convulsives, qu'il est relativement jeune et en bonne santé entre les crises, il est probable que votre vétérinaire pose un diagnostic d'épilepsie. Parfois un bilan sanguin ou un scanner cérébral sont utiles pour éliminer une autre cause.

De nombreux chiens épileptiques vivent bien avec leur maladie. Il existe différents traitements en comprimés pour juguler, voire stopper complètement, les crises. Votre vétérinaire vous prescrira le traitement le plus adapté à votre chien. La prise de médicament doit être régulière (tous les jours). Elle est souvent prescrite pour toute la vie du chien mais pas toujours.

Comme pour toute maladie chronique, votre chien devra être suivi régulièrement. Il faut parfois un peu tâtonner pour trouver le bon médicament et la bonne dose. Votre vétérinaire prescrira des dosages sanguins.

Important : tenez un journal des crises, pour cela notez dans un carnet la fréquence et la durée des crises et le temps de récupération de votre chien. Ces renseignements seront très utiles à votre vétérinaire pour gérer l'épilepsie de votre compagnon.

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides