Devenir famille d'accueil pour chien

Devenir famille d'accueil pour chien
© ©GettyImages

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Être famille d'accueil, c'est prendre soin, chez soi, d'un chien en attendant qu'il soit adopté. Il peut s'agir soit d'un chiot destiné à devenir auxiliaire pour personne en situation de handicap, soit d'un animal abandonné qui n'a pas sa place dans un refuge. La famille d'accueil n'en devient donc pas propriétaire mais l'accompagne à un moment important de sa vie. Voici comment devenir famille d'accueil pour chien.

Zoom sur la famille d'accueil pour chien

Il n'y a pas de profil type pour devenir famille d'accueil. Le chien ou la chienne peut vivre dans une maison avec jardin ou en appartement, aux côtés d'une personne seule comme d'une famille avec enfants, en compagnie ou non d'un ou de plusieurs autres animaux.
Le seul impératif si vous souhaitez devenir famille d'accueil est d'avoir conscience que vous vous engagez à prendre en charge, pour une durée déterminée, un animal qui a besoin d'attention :

  • soit, dans le cas d'un chien abandonné, parce qu'il a vécu une expérience traumatisante et doit retrouver le plus souvent confiance en lui et en son entourage ;
  • soit, dans le cas d'un chiot destiné à aider des personnes en toutes circonstances, parce qu'il doit être parfaitement sociabilisé.

1 Choisissez votre type de chien

Vous avez le choix entre accompagner un chiot dans ses premiers pas et ses première bêtises ou aider un chien à se reconstruire, en gardant à l'esprit que l'un et l'autre sont amenés à quitter votre foyer.

Les chiots destinés à l'aide aux personnes en situation de handicap

Ce sont le plus souvent des chiens de race golden retriever ou labrador.

Le rôle des accueillants est primordial : donner les bases de l'éducation et d'une bonne sociabilisation au chiot. L'accueillant doit donc s'engager à faire connaître à l'animal un maximum de situations différentes et à suivre régulièrement des stages avec des éducateurs canins.

Bon à savoir : les chiens quittent  les familles d'accueil entre un an et un an et demi.

Les chiens abandonnés

Tous les chiens ne s'adaptent pas à la vie de refuge. Ils peuvent être totalement désocialisés après une expérience de vie malheureuse ou nécessiter des soins réguliers. Dans de tels cas, les refuges font appel à des familles d'accueil. Ces chiens demandent souvent une attention toute particulière et beaucoup de patience.

Bon à savoir : le choix du chien se fait d'un commun accord entre le refuge et la famille d'accueil.

Certaines associations n'ont pas de refuge et placent tous leurs animaux dans des familles d'accueil.
Le chien demeure chez l'accueillant tant qu'il n'a pas trouvé son futur maître, une attente qui peut durer plusieurs mois.

2 Assurez-vous que vous avez du temps pour être famille d'accueil pour chien

Qu'il s'agisse d'un chiot à éduquer ou d'un chien abandonné, l'animal dont vous allez avoir la charge va avoir besoin que l'on s'occupe de lui. Assurez-vous que vous disposez du temps nécessaire.

  • Dans le cas de chiots destinés au personnes handicapées, vous devrez passer régulièrement du temps avec un éducateur canin.
  • Il faudra aussi sortir l'animal dans des conditions très différentes : en ville, à la campagne, dans les transports en commun ou en voiture particulière, dans des lieux ou il y a du monde ou dans des parcs où il peut croiser d'autres chiens.
  • Les chiens abandonnés, quant à eux, sont souvent ceux qui ont le plus besoin d'attention et de suivi. Vous devrez donc être particulièrement attentif et présent pour l'aider à se reconstruire et à reprendre confiance.

3 Prenez contact avec les associations

Pour les chiens abandonnés, le plus simple est d'entrer en contact avec les associations et les refuges le plus proches de chez vous. Vous pouvez trouver des adresses par département sur le site de la Fondation 30 millions d'amis ou sur celui de Seconde chance.

Pour les chiots destinés à seconder des personnes handicapées moteur ou malvoyantes, vous pouvez prendre contact avec l'association Handichiens et la Fédération française des chiens guides d'aveugles. Il est nécessaire de résider à proximité d'un des centres de formation.

Bon à savoir : les associations prennent généralement à leur charge les frais de vétérinaire et de nourriture ; il arrive cependant que certaines associations locales fournissent des aliments reçus par donation ou que certaines familles d'accueil choisissent de subvenir elles-mêmes aux besoins de leur protégé.

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides