/ /
/

20 chiens de berger

20 chiens de berger

Écrit par les experts Ooreka
20 chiens de berger
© Arioko.com

À l'origine, les chiens de berger sont des chiens sélectionnés pour faire un travail semblable à celui des bouviers, mais pour les troupeaux de moutons. Classés selon leurs critères physiques et leur qualité de travail, les chiens de bergers constituent le 1er groupe de la FCI. Ils demandent une solide éducation et un grand terrain pour se dépenser.

Les 20 chiens de berger qui suivent ont beau être des animaux magnifiques, il vaut mieux avoir une grande maison et un jardin si on envisage de les adopter…

Border collie

Border collie
© Arioko.com

L'éducation du border collie est un vrai bonheur. Ses facultés d'apprentissage sont exceptionnelles, il mémorise parfaitement les ordres. De plus, il ne remet jamais en question l'autorité de son maître, et ce qui est acquis l'est définitivement. Mais attention, il est très sensible : une réprimande un peu vive peut le faire bouder plusieurs jours. Il faut donc faire preuve de beaucoup de douceur avec lui.

Très actif, le border collie a besoin de se dépenser quotidiennement pour évacuer son trop-plein d'énergie. Il est important que ses maîtres lui permettent de pratiquer un ou des sports : même s'il dispose de place pour s'ébattre, il en a besoin pour être heureux. Il s'accomplit notamment dans l'agility, canicross, flyball, obéissance, obé-rythmée.

Berger australien

Berger australien
© Arioko.com

Malgré son gabarit moyen, le berger australien est un excellent gardien. Mais sa grande adaptabilité en fait un extraordinaire compagnon, doué pour pratiquer de nombreux sports canins !

Le berger australien peut se montrer parfois forte tête, mais ce n'est généralement qu'une phase. Mais attention, son petit côté têtu peut se développer à l'excès si vous ne prenez pas en main son éducation tout de suite, dès son arrivée à la maison. Il est donc essentiel de lui apprendre les bonnes manières dès le début, en lui faisant comprendre fermement où est sa place dans la famille.

Corgi

Corgi
© Arioko.com

Le welsh corgi est un petit chien qui ne sait pas qu'il est petit : il se comporte comme le plus costaud des bergers, n'hésitant pas à faire les 400 coups si on lui en laisse la possibilité. Dès qu'il arrive chez vous, fixez les règles qu'il devra suivre tout au long de sa vie dans votre foyer. Pas question que l'un autorise ce que l'autre a interdit ou que vous acceptiez un jour ce que vous aviez refusé la veille.

Il excelle dans nombre de sports canins. Le troupeau, qui est son activité première, est bien sûr un de ses sports de prédilection, mais qu'il n'est pas toujours facile de pratiquer… En revanche, il est possible de l'initier à l'agility ou à l'obéissance, car c'est un chien vif, intelligent, toujours prêt à faire plaisir à son maître.

Bouvier bernois

Bouvier bernois
© Arioko.com

Autrefois conduisant les troupeaux de bœufs aux pâturages ou à la foire aux bestiaux, le bouvier bernois a aujourd'hui toujours besoin de beaucoup d'exercice. S'il peut éventuellement s'adapter à la vie en appartement, il préfère sans hésiter la vie au grand air. Il a besoin, pour son équilibre, de faire régulièrement de longues balades en compagnie de son maître.

Comme beaucoup de chiens de berger ou de bouvier, le bouvier bernois est doté d'une grande faculté de concentration et d'une excellente mémoire, ce qui facilite son éducation. Il est important de le socialiser très tôt avec les étrangers (adultes et enfants) et les autres chiens, pour qu'une fois adulte tout se passe pour le mieux.

Berger d'anatolie

Berger d'anatolie
© Arioko.com

Le berger d'Anatolie est un véritable molosse mais aussi équilibré que franc et constant. Il est d'ailleurs dépourvu de toute agressivité, gardant en permanence le contrôle sur ses émotions. Chien de berger instinctivement vigilant et protecteur, il réfléchit et analyse toujours une situation inconnue. Néanmoins, avec lui aucun intrus ne peut pénétrer sur son territoire (son terrain, sa maison, sa famille). Il demeure donc toujours distant vis à vis des inconnus mais peut se montrer amical avec des personnes qu'il connaît bien.

Le berger d'Anatolie a besoin d'espace : l'idéal est qu'il puisse vivre à la campagne sur une grande propriété et ce, librement. À défaut, un maison avec un immense jardin clôturé peut convenir à ce molosse qui a un besoin instinctif (dû à son utilisation ancestrale) de protéger et veiller sur un terrain et sa maisonnée.

Shetland

Shetland
© Arioko.com

Le shetland est un chien qui s'adapte à tous les environnements, il peut vivre en appartement à condition qu'il ait droit à des promenades régulières et de grandes balades. Il apprécie aussi une maison avec un jardin dans lequel il pourra se défouler, car c'est un chien assez actif qui a besoin de bouger régulièrement.

Il garde instinctivement la maison et peut se montrer un bon gardien pour donner l'alarme car il aboie volontiers. Bien que non craintif, il se montre méfiant envers les étrangers. Très sensible, il ne supporte pas la violence, y compris verbale.

Bobtail

Bobtail
© Arioko.com

Le bobtail est resté de longues décennies un chien de berger efficace et redouté des troupeaux. Il a gardé de son ancien métier un certain atavisme : pas question, lors d'une promenade, que l'un des membres de la famille s'éloigne du groupe ! Avec une douce insistance, il le raccompagne jusqu'aux autres membres du « troupeau »…

Le bobtail n'est plus utilisé aujourd'hui pour conduire les troupeaux. Mais il n'en a pas moins gardé le goût des grandes balades avec ses maîtres. Doué d'une capacité d'adaptation, il se plaît dans n'importe quel environnement.

Chien-loup tchèque

Chien-loup tchèque
© Arioko.com

Le chien-loup tchèque est un chien qui a une relation privilégiée avec son maître auquel il est très attaché et qui se montre assez démonstratif avec ceux qu'il aime. C'est néanmoins un chien méfiant et craintif qui préfère éviter toute confrontation dans des situations qu'il ne connaît pas.

Le chien-loup tchèque a besoin de vivre dehors. Une maison avec un jardin (clos) est l'idéal pour ce chien qui a besoin de se dépenser ainsi que de grands espaces. Il a aussi besoin d'être toujours près de son maître, sinon il devient si malheureux qu'on peut s'attendre à des comportements destructeurs. Ce chien-loup peut aussi fuguer ou se mettre à hurler.

Bouvier australien

Bouvier australien
© Arioko.com

Formidable conducteur de troupeaux en Australie, résistant et énergique, le bouvier australien est un descendant du dingo et n'est pas un chien à mettre entre toutes les mains.

Comme chez tous les bergers et bouviers, le bouvier australien s'installe facilement en chef de meute si la hiérarchie ne lui est pas inculquée très tôt dans son éducation. Celle-ci doit être commencée tôt avec douceur et fermeté, mais sans rapport de force. De par ses origines sauvages, la hiérarchie est particulièrement importante chez lui et nécessaire à son bon équilibre. Il est généralement obéissant et assimile bien son apprentissage. De plus, il est dévoué au travail.

Berger hollandais

Berger hollandais
© Arioko.com

Le berger hollandais est un chien de compagnie très affectueux et d'une totale fidélité envers son maître dont il est très proche. Il peut même se montrer pot de colle d'autant plus qu'il n'aime pas rester seul. Vigilant et courageux, actif et digne de confiance c'est un très bon gardien.

Le berger hollandais est un chien qui, idéalement, est fait pour vivre à la campagne car il a besoin d'une grande liberté de mouvements. Une maison avec un grand jardin est donc préférable à un appartement, même s'il peut s'y adapter à la condition d'être sorti souvent et régulièrement, au risque sinon de devenir destructeur.

Briard

Briard
© Arioko.com

Très à la mode au début des années 80, le briard ou berger de brie est désormais une race plus confidentielle à laquelle est souvent préférée le berger de Beauce, son cousin plus facile d'entretien.

Le briard ou berger de Brie est un chien très équilibré, sage et hardi, sélectionné au départ pour la garde des troupeaux.

Comme chez tous les bergers, il faut veiller à s'imposer en « chef de meute » afin de ne pas se laisser déborder. L'éducation doit être commencée tôt avec douceur et fermeté. Une éducation menée avec brutalité peut rendre ce berger craintif ou agressif.

Beauceron

Beauceron
© Arioko.com

Le berger de Beauce est un chien qui aboie peu et seulement quand c'est nécessaire. Le maître qui connaît bien son chien peut facilement savoir qui s'approche : le beauceron a un aboiement distinct pour chaque événement. C'est un chien dissuasif qui joue de son physique pour décourager toute tentative d'intrusion. Mais sous ses dehors de gardien incorruptible, c'est un chien affectueux, très proche de ses maîtres.

À noter : le berger de Beauce n'est pas seulement un grand sportif , il est aussi un sauveteur hors pair. Souvent employé en sauvetage en montagne, en recherche en décombres ou encore en recherche de personnes disparues, il a à son actif de nombreux exploits.

Puli

Puli
© Arioko.com

Le puli (prononcer « pouli ») adore rassembler sa famille. C'est son sang d'ancien berger hongrois qui parle ! D'une fidélité à toute épreuve, il est tout dévoué à son maître. Actif et rigolo, il est très affectueux. C'est un chien accommodant qui adore jouer avec les enfants ou faire du sport.

Chien facile, le puli est à mettre entre toutes les mains. Peluche vivante et très joueur, il fera la joie des enfants. Le puli ne perd pas ses poils, ce qui peut être un atout pour les personnes allergiques ou phobiques de l'aspirateur.

Mudi

Mudi
© Getty Images / hanita18

Polyvalent, il peut facilement s'adapter à plusieurs situations. Son côté très courageux en fait un chien très apprécié par les bergers pour conduire le gros bétail qui est souvent beaucoup plus difficile à mener. Il peut travailler à la recherche de stupéfiants comme à la chasse au sanglier et demeurer du même coup un compagnon de vie des plus agréables.

S'il doit vivre en ville, n'oubliez pas de l'emmener dès les premiers mois dans vos déplacements. Ainsi, il s'habituera aux bruits étranges de la vie citadine.

Ce berger hongrois a tendance à aboyer. Lui apprendre à le faire sur votre ordre vous permettra de lui demander de se taire dans les circonstances opportunes.

Chien d'eau espagnol

Chien d'eau espagnol
© Arioko.com

Le chien d'eau espagnol est utilisé comme chien de berger, de chasse et de pêche. Docile, joyeux et travailleur, il est à l'écoute de son maître. Ce chien rustique, bouclé comme un petit mouton, a une remarquable faculté de compréhension. À sa famille de saisir cette opportunité pour tisser un lien de confiance et de tendresse.

L'éducation du chien d'eau espagnol ne devrait pas poser de problème. La race est connue pour son obéissance, sa vaillance au travail et sa fidélité. Pour autant, s'il doit vivre en ville, sa famille l'immergera en douceur aux bruits et aux foules urbaines le plus tôt possible. Une sociabilisation d'autant plus précoce qu'il se méfie des inconnus.

Berger des Pyrénées

Berger des Pyrénées
© Arioko.com

D'une fidélité à toute épreuve, le berger des Pyrénées a tendance à être le chien d'un seul maître. Dès lors qu'il s'attache à un membre de la famille, il lui reste éternellement dévoué.

En dépit de son petit format, le berger des Pyrénées ne s'accommode pas bien de la vie en ville. Il a absolument besoin de faire beaucoup d'exercice pour libérer son trop-plein d'énergie. Quand il est berger, dans son milieu naturel, il peut parcourir sans problème 15 à 40 km par jour ! Au troupeau, c'est un auxiliaire précieux : il sait d'instinct quand une bête manque à l'appel et il ne rentrera pas à la bergerie avant de l'avoir retrouvée. C'est un chien souvent aboyeur et difficile à vivre s'il n'a pas la vie que sa vitalité et son intelligence méritent.

Berger d'Asie centrale

Berger d'Asie centrale
© Arioko.com

Comme tous les chiens de troupeau, le berger d'Asie centrale n'est pas aveuglément obéissant. Il n'accepte les ordres de son maître que si une réelle affection les lie et leur fait sentir régulièrement le service qu'il rende en obéissant. Il se montre très tolérant car il est très hiérarchisé. Toutefois, c'est un chien de type dominant et à ce titre une éducation ferme et structurée est recommandée afin de contenir son fort caractère. Une main de fer lui permettra de bien maîtriser ses émotions vives et parfois mordantes.

Le berger d'Asie centrale est avant tout un chien de montagne qui a besoin de vivre près de grands espaces où il puisse se dépenser. Avec sa très grande taille, il est préférable de le laisser à l'extérieur. Un grand espace clos lui permettant de fréquents contacts avec son maître sera l'endroit idéal.

Berger yougoslave

Berger yougoslave
© Arioko.com

Le berger yougoslave a conservé les qualités de ces aïeux qui gardaient et protégeaient les troupeaux de moutons dans les montages de l'ex-Yougoslavie. Il sait être bon gardien de toute la famille pour laquelle il est tout dévoué.

S'il doit vivre en zone urbaine, vous l'initierez doucement mais sûrement aux joies des bruits des moteurs, des cris des enfants à la sortie des écoles, des va-et-vient de la foule. Son apprentissage devra être mené avec mesure car il possède un caractère sensible et fier sous ses airs de gros nounours.

Komondor

Komondor
© Arioko.com

Le komondor est à la base un gardien de troupeau. Il en conserve un tempérament indépendant et sûr de lui. D'une rare hardiesse, le komondor ne recule devant rien. Il est sportif, endurant et aime se dépenser dans la nature.

Le komondor est définitivement un chien d'extérieur. Il est fait pour garder les troupeaux. Sa toison cordée le protège du froid et des prédateurs (loups, ours). Mais il s'épanouira aussi dans la protection de la famille et de la maison avec grand jardin. Le komondor peut vivre avec des enfants, mais il est préférable qu'ils aient été élevés ensemble.

Aïdi

Aïdi
© Arioko.com

Le berger de l'Atlas ou aïdi est un chien de compagnie surprotecteur avec les siens, auxquels il est très fidèle et sait montrer son affection. Courageux et vigilant, il est toujours prêt à intervenir.

Le berger de l'Atlas ou aïdi a besoin de vivre près de grands espaces (la montagne lui convient bien) où il peut dépenser son énergie afin de maintenir son équilibre psychique autant que physique : une maison et un grand jardin peuvent y contribuer, en aucun cas ce chien n'est fait pour vivre en appartement !

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Chaque race de chien réserve bien des surprises : parce que nos compagnons ont tous leur caractère, renseignez-vous bien sur leurs caractéristiques avant de les adopter ! Découvrez aussi les chiens de berger suivants :

Renseignez-vous en consultant notre liste complète de chiens de bergers !

0 commentaire

Ces pros peuvent vous aider


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides