/ /
/

20 chiens de chasse courant

20 chiens de chasse courant

Écrit par les experts Ooreka
20 chiens de chasse courant
© Arioko.com

Les chiens de chasse dits « courants » sont des animaux utilisés à la chasse pour poursuivre et attraper le gibier. Il existe aussi les chiens d'arrêt, pour aider leur maître à le débusquer, et les chiens leveurs ou rapporteurs, qui lui ramènent le gibier.

Nous avons sélectionné pour vous 20 races de chien de chasse courant.

Saint-hubert

Saint-hubert
© Arioko.com

Très ancien chien de chasse, le saint-hubert ne passe pas inaperçu. Il n'est pas à mettre entre toutes les mains, car il a un caractère bien trempé.

Si le saint-hubert a des attitudes de clown triste, il n'est pas malléable pour autant : ses yeux tristes cachent un vrai tempérament. Le saint-hubert est un chien sélectionné pour la vénerie (la chasse à courre) et qui vit depuis toujours en meute. De cet héritage, il a gardé un caractère assez dominant. Les femelles sont un peu plus faciles que les mâles, mais ont quand même un caractère bien trempé.

Dogue argentin

Dogue argentin
© Arioko.com

La race du dogue argentin a été créée en 1928 par le docteur Antonio Nores Martinez, dans la province de Cordoba (république d'Argentine), qui eut l'idée de croiser des chiens de race pure (mastiffs, bouledogues, bull-terriers) avec un chien de combat fort et vigoureux : le chien de Cordoba. Le dogue argentin devint alors un chien très populaire en tant que chien de combat à une époque où les combats de chiens battaient leur plein.

Un jour, en emmenant ses dogues argentins à la chasse, le docteur Antonio Nores Martinez découvrit que ceux-ci avaient de fortes aptitudes à la chasse : c'est ainsi que le dogue argentin devint un chien de chasse pour gros gibier sur les terres argentines.

Cairn

Cairn
© Arioko.com

Le cairn terrier est un chien de chasse sous terre, activité qu'il pratique toujours. Il est également un excellent chien de cavage (recherche de truffes).

Le cairn-terrier est originaire de Skye, une île d'Écosse et doit son nom aux « cairns », des petits monticules de cailloux qui étaient édifiés pour indiquer un carrefour ou borner une propriété. Peu à peu, ces tertres sont oubliés, les ronces et les mauvaises herbes les envahissent et les renards, blaireaux et autres nuisibles s'y réfugient. Des terriers de petite taille, aux pattes courtes et à l'épaisse fourrure protectrice les chassent et prennent tout naturellement le nom de leur territoire de chasse de prédilection.

Malheureusement, cette chasse n'étant pas considérée comme noble, ces petits chiens agiles restent longtemps dans l'ombre, moins prestigieux que les chiens courants ou les chiens d'arrêt.

Fox terrier

Fox terrier
© Arioko.com

Le fox-terrier peut vivre en appartement à la condition d'être sorti souvent car c'est un petit chien débordant d'énergie qui a besoin d'un exercice quotidien pour être bien dans sa peau. Il apprécie tout particulièrement un maître sportif.

C'est un chien particulièrement têtu et qui essaie continuellement de tester son maître. Il faut donc se montrer ferme, patient et ne pas hésiter à lui fixer des limites car il peut vite se transformer en un vrai petit tyran !

Basset hound

Basset hound
© Arioko.com

Sous son air calme, le basset hound cache un caractère bien trempé. Son côté obstiné, s'il fait des merveilles à la chasse, n'est plus de mise à la maison… Alors, quand il fait sa tête de mule, ne cédez pas. L'éducation du basset hound doit être stricte, plus peut-être que pour d'autres races.

L'endurance exceptionnelle du basset hound a fait sa renommée dans les milieux de la chasse où il excelle pour la chasse au lapin et au gros gibier.

Beagle

Beagle
© Arioko.com

Très attaché à son maître, le beagle est un chien relativement facile à éduquer. Comme tout chien de chasse, il a tendance à fuguer : vous devrez donc consacrer un peu de temps à son éducation pour corriger ce défaut. Le rappel est une notion qu'il doit apprendre dès le plus jeune âge.

Extraordinaire chien de chasse, le beagle est toujours utilisé pour la chasse à courre du petit gibier. Très résistant, il poursuit sa proie en aboyant d'une voix basse et profonde qui permet aux chasseurs de l'entendre de très loin.

Bouledogue américain

Bouledogue américain
© Arioko.com

Il existe deux variétés de bouledogue américain : le type standard, chien de ferme bien plus que chien de garde, très bon chasseur, croisé avec des pitbulls. L'autre variété est le bully qui est plus un chien de garde qu'un chien de ferme, moins bon chasseur. Ce dernier a été croisé avec des bouledogues anglais et des mastiffs.

Le bouledogue américain nécessite une socialisation précoce et un maître plutôt expérimenté. Son éducation demande, en effet, beaucoup d'efforts et de patience car c'est un chien qui va devenir puissant et à qui il faut ôter toute forme d'agressivité, dès le départ, surtout envers les autres chiens.

Chien d'ours de Carélie

Chien d'ours de Carélie
© Jani Uusitalo/Domaine Public/Flickr

L'élevage du chien d'ours de Carélie a réellement débuté en 1936, date du premier standard, lorsque les éleveurs ont cherché à créer une race de chien criant sur la voie du grand gibier. Son sens de l'orientation et son flair sont alors devenus très appréciés des chasseurs. Actuellement, la race est surtout répandue en Finlande.

Le chien d'ours de Carélie n'est pas à mettre dans n'importe quelles mains : il a besoin d'un maître expérimenté ayant de solides connaissances sur cette race. Ce dernier doit se montrer cohérent dans ses ordres car c'est un chien indépendant qui se montre facilement têtu, qui plus est instinctivement combatif.

Basset des Alpes

Basset des Alpes
© Bracke/CC0/Wikimedia

Le basset des Alpes est un petit chien au nez fin, endurant et infatigable. À l'origine, cette race est développée comme chien de chasse, capable de s'adapter aux terrains difficiles des hautes altitudes alpines.

Le basset des Alpes est une race de chiens de chasse déjà présente dans l'Antiquité, où ils furent utilisés dans la région des monts Métallifères (en Allemagne). Elle descendrait de lignées de chiens incluant le brachet autrichien noir et feu et le teckel. On sait qu'en 1881, le prince héritier d'Autriche, Rodophe de Habsbourg, demanda à ses chasseurs d'emmener ces chiens pour des battues en Turquie et en Égypte.

Beagle harrier

Beagle harrier
© Getty Images / cynoclub

Solide, résistant et plein d'entrain, le beagle-harrier est un chien de chasse doté d'une énergie inépuisable. Intelligent, affectueux et loyal, il est très attaché à son maître qu'il aime accompagner lors des sorties. Mais il apprécie également le confort d'une maison dans laquelle il se montre très calme, entouré par sa famille parce qu'il n'aime pas rester seul.

Joueur et gentil, le beagle-harrier fera un bon compagnon de jeu pour les enfants. Sociable, ce chien courant s'entend bien avec ses congénères, il est d'ailleurs souvent appelé à travailler en meute lors des parties de chasse. Il n'est pas agressif avec les chats, ni envers les étrangers.

Griffon fauve de Bretagne

Griffon fauve de Bretagne
© Arioko.com

Le griffon fauve de Bretagne est un chien de chasse téméraire, obstiné, dynamique, courageux et débrouillard qui a une grande aptitude à rallier. Il possède un « nez » fin ainsi qu'une voix de « cogneur » bien soutenue (autrement dit un cri court et répété). Il n'a, par contre, aucun sens du territoire ce qui fait de lui un piètre gardien.

Note : le griffon fauve de Bretagne est utilisé pour chasser le chevreuil, le sanglier mais aussi le lièvre et le renard.

Jadis utilisé pour chasser le loup (et ce jusqu'au XIXe siècle), le griffon fauve de Bretagne devint moins populaire lorsque ce dernier commença à disparaître de notre pays. Heureusement pour ce chien aux aptitudes polyvalentes, en 1949, Marcel Pambrun créa le Club du fauve de Bretagne et depuis les années 1980, grâce à M. Bernard Vallée, la race a de nouveau retrouvé sa notoriété.

Jagdterrier

Jagdterrier
© Arioko.com

Le jagdterrier est un petit diable noir, du moins c'est ainsi qu'on l'appelle au club de la race.

Le jagdterrier n'est pas fait pour vivre en appartement, il y serait malheureux. Le jagdterrier reste avant tout un chien de chasse, pour laquelle il est assez polyvalent : on l'utilise beaucoup pour la chasse au renard, blaireau et sanglier. Également rapporteur, il aime l'eau et donne de la voix. La chasse, c'est sa passion, il l'a dans le sang.

Norwich terrier

Norwich terrier
© Getty Images / CaptureLight

Le norwich terrier, anciennement chasseur de rats, de renards et de blaireaux, peut être aujourd'hui un petit chien de compagnie espiègle et joyeux. Son petit gabarit le rend facile à vivre. Sociable et joueur, il s'entend bien avec tout le monde et il est un bon compagnon de jeu pour les enfants si ceux-ci le traitent avec respect et douceur. Très attaché à toute sa famille, le norwich terrier a un bon caractère. Il est connu pour son courage, sa vivacité et son intelligence.

À la fin du XIXe siècle, en Angleterre, un certain F. Jones, maître de chenil, créa le norwich terrier à partir de chiens locaux et d'une lignée de terriers irlandais dans le but de traquer renards, les blaireaux et les lapins dans des galeries. Plutôt intrépide, il n'hésitait pas à entrer dans les terriers pour y déloger ses habitants et y récoltait parfois de sérieuses cicatrices.

Poitevin

Poitevin
© Arioko.com

Le poitevin est un chien de vénerie principalement utilisé dans la chasse au cerf ou au chevreuil. Infatigable et passionné dans son travail, il ne peut pas vivre en solitaire.

S'il est destiné à chasser, son maître devra lui apprendre à ne pas laisser tomber le gibier poursuivi pour un autre !

Au temps où la chasse aux loups existait en France, les chasseurs considéraient le poitevin comme l'un de leurs meilleurs auxiliaires au cours de leur quête. Aujourd'hui, la pratique ayant disparu, l'homme a confié d'autres chasses à ce chien courant. C'est un chasseur tout terrain que les équipages utilisent beaucoup à la chasse à courre au cerf ou au chevreuil. Doté d'un nez très fin et d'une silhouette élancée et musclée, il se montre infatigable dans la quête et la poursuite.

Porcelaine

Porcelaine
© Arioko.com

Il a l'élégance des porcelaines et leur douceur, mais sûrement pas leur fragilité. Le porcelaine est un chien de chasse courant vaillant, rapide et endurant.

Cette race n'est pas un bibelot de porcelaine qui l'on poserait sur une étagère. C'est un vrai chien de chasse au flair excellent qui court derrière le chevreuil, le sanglier ou le lièvre. Il possède une vélocité et une ténacité à faire pâlir d'autres races de chasse. C'est avant tout un chien de chenil prévient la Société centrale canine.

C'est le marquis Théodore de Foudras qui donna son nom au porcelaine au XIXe siècle. Le marquis était homme de lettres, créateur du roman d'un nouveau genre : le roman cynégétique où la chasse et les chiens avaient la part belle. Mais le porcelaine était un chien courant bien connu des chasseurs des siècles précédents.

Rhodesian ridgeback

Rhodesian ridgeback
© Arioko.com

Le premier standard de la race Rhodesian ridgeback vit le jour en 1925. Ce chien très rare en Europe était utilisé autrefois pour la chasse au lion à plusieurs, son rôle étant d'acculer ce dernier en attendant l'arrivée du chasseur.

Une maison avec jardin (clos car il a tendance à vouloir chasser et peut donc fuguer) lui est indispensable ainsi qu'un maître sportif ayant du temps à lui consacrer pour de longues ballades, car il n'aime pas être seul.Il s'entend difficilement avec d'autres chiens mais peut cohabiter avec d'autres animaux.

Sloughi

Sloughi
© Arioko.com

Le sloughi, ou lévrier arabe, est originaire d'Afrique du Nord. Il était utilisé par les Berbères et les Bédouins pour chasser la gazelle (il peut faire des pointes à 60 km/h). Il était aussi très habile dans les montagnes.

C'est un chien endurant et toujours prêt à se dépenser, mais il préfère la course ou la chasse aux jeux de balles. Le sloughi se révèle méfiant avec les étrangers ; ce trait de caractère faisant de lui un bon gardien.

Attention par ailleurs à vos petits animaux, le sloughi est un chasseur dans l'âme.

Teckel à poil dur

Teckel à poil dur
© Arioko.com

Le teckel à poil dur est la variété du teckel la plus utilisée pour la chasse. En effet, c'est le plus téméraire car il n'est jamais impressionné par la taille de son adversaire. À la fois chien courant, de terrier et débroussailleur, il peut chasser sous comme sur terre : ses pattes courtes lui permettent de pénétrer dans les tanières de lapins ou de blaireaux. Doté d'un flair vif et d'un grand sens de l'observation, c'est un chien endurant et persévérant.

Il apprécie la vie en maison avec un jardin (clos, car son instinct de chasse peut l'amener à fuguer) où il peut se dépenser.

Lévrier irlandais

Lévrier irlandais
© Arioko.com

Le lévrier irlandais, ou Irish wolfhound, est un chien qui a un très bon caractère : il est plaisant, patient, calme et doux avec les enfants qu'il a tendance à protéger et à défendre. Chien de chasse courant, il est devenu surtout un très bon chien de compagnie.

Bon à savoir : il s'entend bien avec les chats, à condition d'y avoir été habitué assez jeune. Autrement, son instinct de chasseur reprend vite le dessus ! Il ne faut pas oublier que c'est un chasseur « à vue » !

Harrier

Harrier
© Arioko.com

Le harrier, chien de meute, est utilisé pour la chasse au lièvre plus particulièrement.

Le harrier est un chien vif et bourré d'énergie. Il a besoin de beaucoup d'espace et de beaucoup d'exercice. De ce fait, il n'est pas adapté à la vie citadine. Il lui faut vivre à la campagne, dans une maison avec un jardin bien clôturé pour éviter les fugues car son flair le pousse à vouloir toujours chasser.

Il faut surveiller son poids car ce gourmand a une tendance à l'obésité. Attention également à adapter ses rations à ses besoins accrus en période de chasse, le cas échéant.

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Chaque race de chien réserve bien des surprises : parce que nos compagnons ont tous leur caractère, renseignez-vous bien sur leurs caractéristiques avant de les adopter ! Découvrez aussi les chiens de chasse courants suivants :

Trouvez plus de races et choisissez celle qui vous convient le mieux en consultant notre liste de fiches Chiens !

0 commentaire

Ces pros peuvent vous aider


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides