/ /
/

10 chiens de traîneau

10 chiens de traîneau

10 chiens de traîneau
© Arioko.com

La pratique du chien de traîneau est très ancienne puisqu'on en trouve des traces jusque 6000 ans avant notre ère.

Les chiens d'attelage ont été démocratisés par la culture inuit aux alentours de l'an mille. Ils sont toujours utilisés de nos jours.

Voici 10 races de chiens de traîneau.

Alaskan husky

Alaskan husky
© fruchtzwerg's world/CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

L'alaskan husky est le résultat du croisement de chiens nordiques avec d'autres races. Son caractère peut donc être sensiblement différent d'un spécimen à l'autre, suivant les races qui interviennent dans sa généalogie.

Comme tous les chiens de meute, c'est un chien très sociable, avec les autres chiens comme avec les humains. C'est un merveilleux compagnon pour les conducteurs de traîneaux à neige, ou mushers, qui en ont fait leur chien préféré pour les courses.

L'alaskan husky est sélectionné pour ses aptitudes aux courses de traîneau.

Chien d'élan suédois

Chien d'élan suédois
© Getty Images / Modestil

Si le chien d'élan suédois est d'un tempérament calme, il reste avant tout un chien de chasse plein d'énergie et de courage. Dévoué envers son maître, il se montrera loyal et protecteur. D'un naturel peu mordeur, c'est davantage de la voix qu'il donnera pour écarter les intrus, ce qui fait de lui un gardien efficace.

Si dans son pays d'origine il excelle dans les activités de chasse et de traîneau, les quelques rares sujets présents chez nous se montrent des candidats performants en agility.

Chien du Groenland

Chien du Groenland
© Arioko.com

Le chien du Groenland est un chien de traîneau endurant et infatigable, doté d'un instinct de chasse très développé (qui peut l'amener à fuguer) envers le phoque et l'ours blanc. 

Le chien du Groenland est un chien de traîneaux infatigable et énergique. On ne peut pas attendre qu'il reste à ne rien faire dans le jardin. C'est un chien très travailleur et vigoureux qui s'ennuiera vite si aucune tâche ne lui est confiée. 

Chinook

Chinook
© Gerry C/CC BY-NC 2.0/Flickr

Le chinook n'étant pas uniquement un chien nordique, il présente un caractère sensiblement différent de ceux-ci : il est nettement moins enclin à fuguer. C'est un chien calme, amical, qui cherche à plaire à son maître. Il est toutefois relativement réservé avec les étrangers.

Le chinook a été développé comme chien de traîneau : il ne peut donc en aucun cas vivre en appartement ou en ville. Il a besoin d'un grand jardin et de longues sorties pour se défouler.

Esquimau canadien

Esquimau canadien
© Gustavo Oliveira/CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

L'esquimau canadien est un chien nordique, et il en a toutes les caractéristiques, parfois poussées à l'extrême. Il a énormément besoin de se dépenser. Il est le roi de l'évasion et les grillages lui résistent rarement. Peu obéissant, souvent têtu, il n'en fait généralement qu'à sa tête.

L'esquimau canadien est avant tout un chien de traîneau. Ce n'est pas vraiment un chien de compagnie, car il ne peut vivre auprès de l'homme que s'il pratique cette activité régulièrement. En dehors du traîneau, il pratique avec bonheur cani kart, ski jöering, cani-VTT, canirando, pulka, etc.

Greyster

Greyster
© Harold Meerveld/CC BY 2.0/Flickr

Le greyster est le Dr Jekyll et Mr Hyde de l'espèce canine ! Très proche de son maître, cherchant toujours à lui faire plaisir, très câlin, il est également destructeur, surexcité, aboyeur et glouton... Le greyster est un grand sensible, il faut en tenir compte.

Le greyster est un chien extrêmement dynamique, à réserver exclusivement aux personnes qui pratiquent les sports de course (traîneau, cani kart, ski jöering, cani-VTT, canirando, pulka, etc.). Il peut également s'illustrer en agility, même si, un peu grand, il peut avoir du mal à faire des parcours « serrés ».

Husky

Husky
© Arioko.com

Le husky sibérien a un caractère bien à lui : il est aussi affectueux et intelligent que batailleur et fugueur. C'est un chien agréable à la maison, affectueux avec les enfants, ne montrant aucune agressivité envers l'homme. Cette gentillesse en fait un piètre gardien.

Le husky sibérien connaît son développement avec la ruée vers l'or en Alaska. En 1909, une compétition de chiens de traîneau est organisée et un attelage de huskys de Sibérie se place en troisième position. Ces neuf chiens venant de Sibérie sont les premiers huskys sibériens à pénétrer sur le sol américain. Par la suite, les huskys se révélant de formidables chiens de traîneau, de nombreux animaux sont importés.

Husky de sakhaline

Husky de sakhaline
©  http://shiba.fr

Le husky de Sakhaline est un chien très attaché à ses maîtres, mais qui n'en apprécie pas moins son indépendance. Il a besoin de liberté et il doit pouvoir courir à sa guise pour son équilibre.

Le husky de Sakhaline est un chien de traîneau, qui est exclusivement élevé dans ce but. Il ne peut donc absolument pas vivre en ville. Même une maison avec un petit jardin peut lui sembler exiguë, s'il n'a pas très souvent l'occasion de courir avec son maître.

Malamute de l'Alaska

Malamute de l'Alaska
© Arioko.com

Le malamute possède un air de dignité qui reflète bien son caractère : calme, mais déterminé. Il se révèle aussi joueur et partant pour une balade ou une partie de balle. Puissant et endurant, ce chien sportif adore tirer.

La vie en appartement n'est pas complètement exclue à condition que son maître soit sportif et très disponible. Idéalement, on lui proposera des sports de traction. Et pourquoi pas, si votre région le permet, le ski de fond ! Le malamute n'est pas un sprinter mais un coureur de fond.

Tamaskan

Tamaskan
© Kirsten Dieks/Copyrighted free use/Wikimedia

Le tamaskan, en raison des races qui sont à son origine, est un chien de meute. Il a besoin de la compagnie d'autres chiens et d'humains pour s'épanouir, et il peut être très malheureux s'il doit rester seul de longues heures dans la journée. Dans ce cas, il peut se montrer destructeur.

Le tamaskan a absolument besoin de vivre à la campagne et doit pouvoir courir et s'ébattre régulièrement. Il ne peut pas vivre en ville.

Il pratique avec plaisir les sports de course (traîneau, cani kart, ski jöering, cani-VTT, canirando, pulka, etc.)

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Découvrez également le laïka de Sibérie occidentale et le samoyède, qui sont également des chiens de traîneau. Nos autres contenus vous permettront de faire le tour du sujet :

Trouvez plus de races et choisissez celle qui vous convient le mieux en consultant notre liste de fiches Chiens !

0 commentaire



Autres sujets sur Ooreka



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides